Hugo, en bref

1885.’C’est ici le combat du jour et de la nuit… Je vois la lumière noire’’. Telles seraient les dernières paroles de Victor Hugo avant de s’éteindre, à l’âge de 83 ans.

Victor_Hugo_001 220px-Funérailles_de_Victor_Hugo,_31_mai_1885

La France, orpheline d’un monument de la littérature française, lui accordera par décret des obsèques nationales.  Le catafalque du défunt sera placé sous un autre monument, l’Arc de triomphe, lors de ses funérailles.  Originalement destiné au Père Lachaise pour son inhumation, le père de Les Misérables sera plutôt ‘’surclassé’’ au Panthéon,  rejoignant ainsi Voltaire et Jean-Jacques Rousseau, deux potes occupant les lieux depuis près d’un siècle.  Le cortège s’étendra sur plusieurs kilomètres, devant une foule estimée à deux millions de personnes.

Ce sera tout pour aujourd’hui.

Posted in De jour en jour | Tagged , , | Leave a comment

de mutilations

1972. Journée éprouvante à la basilique Saint-Pierre de Rome pour La Pietà, le chef-d’œuvre de Michel-Ange.

Michelangelo's_Pietà_Saint_Peter's_Basilica_Vatican_City Laszlo_Toth_1972

En effet, la Vierge Marie douloureuse aura une autre raison de l’être, alors qu’elle est sauvagement attaquée par un visiteur australien d’origine hongroise, Laszlo Toth, hurlant qu’il est Jésus-Christ, revenu des morts.

A combo photo shows a detail view of the damaged Michelangelo's Pieta and it after restoration works at the Vatican. Forty-one years ago, a crazed Hungarian named Laszlo Toth jumped an altar railing in St. Peter's Basilica and dealt 12 hammer blows to Michelangelo's Pieta, severely damaging the Renaissance masterpiece.To mark the attack on May 21, 1972, the Vatican Museums held a day-long seminar on May 21, 2013 on the statue, the incident, and what subsequently became one of the most delicate and controversial art restorations in history. Musei Vaticani/Handout via Reuters

A combo photo shows a detail view of the damaged Michelangelo’s Pieta and it after restoration works at the Vatican. Forty-one years ago, a crazed Hungarian named Laszlo Toth jumped an altar railing in St. Peter’s Basilica and dealt 12 hammer blows to Michelangelo’s Pieta, severely damaging the Renaissance masterpiece.To mark the attack on May 21, 1972, the Vatican Museums held a day-long seminar on May 21, 2013 on the statue, the incident, and what subsequently became one of the most delicate and controversial art restorations in history. Musei Vaticani/Handout via Reuters

 

N’ayant visiblement pas Toth ses facultés, ce géologue réussira à lui asséner près d’une quinzaine de coups de marteau avant d’être maîtrisé par d’autres visiteurs, dont le sculpteur américain Bob Cassilly.  Durant cette courte escarmouche, Marie perd l’avant-bras gauche, son nez et un bout de paupière. Néanmoins (…) suite à une convalescence de 10 mois, la douloureuse, comme neuve, reprendra du service, cette fois à l’abri derrière une vitre blindée.

 

 

1936. Puisque sur le thème de membres manquants célèbres et de personnages troubles, soulignons l’anniversaire de l’arrestation (c’était en fait le 20 mai) de Sada Abe, quelques jours après avoir étranglé à mort dans un hôtel d’amour, Kichizo Ishida, son patron devenu amant.  Cette servante/serveuse/geisha/prostituée aurait conservé dans son sac à main les parties génitales de son amant.

Tombée follement amoureuse de lui, elle ne pourra souffrir de le partager avec quiconque.  Interrogée sur les raisons de l’amputation de sa victime, elle affirmera candidement qu’à défaut de son corps ou sa tête, elle tenait à conserver ce qui lui rappelait les plus beaux souvenirs de cette relation sulfureuse.

250px-Sada_Abe

C’était d’ailleurs plus pratique pour perpétuer sa relation, maintenant nécrophile, sur…le pouce.  Voyez l’effet de terreur qu’elle provoque sur les policiers du poste de Takanawa, à Tokio; parions que la photo fut prise après une ‘’pénible’’ séance d’interrogatoire.

 

Son histoire fera sensation au Japon, générant une Sadamanie et inspirera textes et films, dont le controversé ‘’L’Empire des sens’’ (1976), qui connaîtra beaucoup plus de succès que des navets inspirés d’un autre incident datant de 1993, cette fois aux USA, tels ‘’John Wayne Bobbitt : Uncut’’ ou ‘’Frankenpenis’’.

215px-In_the_Realm_of_the_Senses  150px-Bobbitt_Uncut

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , , , | Leave a comment

Ignace

1521. C’est le siège de la ville de Pampelune par une coalition franco-béarno-navarraise, commanditée par le roi François 1er, le même qui permettra en 1524, Giovanni da Verrazzano, puis en 1534, Jacques Cartier de venir se métamorphoser en ponts sur le nouveau continent.

François_Ier_Louvre (1) 250px-GiovanniVerrazano Jacques_Cartier_by_Hamel

Les assiégés, espagnols, croulant sous le nombre, songent à se rendre, mais un officier gentilhomme d’origine basque, ambitieux, les exhorte à tenir bon.  Malheureusement pour lui, un boulet de canon ennemi vient en ce jour le faucher au bas du corps.  Alors que les hostilités font toujours rage, il est ramené chez lui, où les médecins confirment des blessures sérieuses aux deux jambes, la droite étant fracturée et nécessitant des opérations.  Il faut garder en tête que la médecine de l’époque n’a pas le raffinement de celle d’aujourd’hui, ce qui inclut l’absence de produits  anesthésiants modernes.

220px-Ignatius_of_Loyola_(militant)  St_Ignatius_of_Loyola_(1491-1556)_Founder_of_the_Jesuits

Ce sera donc une longue et souffrante convalescence de 10 mois pour Iñigo Perez de Loyola, ou Ignace de Loyola, preux chevalier forcé à la retraite de l’armée espagnole.  Il aura amplement de temps pour la lecture, mais n’aura que des textes religieux à sa disposition.  Ces lectures, doublées de songes dans lesquels il voit apparaître la Vierge et le Saint Enfant Jésus (peut-être alors est-il pris de douleurs délirantes ou serait-ce l’effet de produits analgésiques aux propriétés hallucinogènes, mais on lui donnera le bénéfice du doute), le convertiront en conquistador de la chrétienté en Terre Sainte.

220px-LaMorenetaVirginOfMontserrat

En route pour Jérusalem, il s’arrêtera au monastère bénédictin de Montserrat, où il troquera ses habits militaires et armes, laissés devant la Vierge noire, pour une simple soutane de toile.  Mal rétabli, il remettra son pèlerinage à plus tard, passant plutôt plusieurs mois dans une grotte près de Manrèse, préférant peut-être déambuler aux abords d’un talus, la jambe droite (plus courte) en amont.  Ne prenez pas ce dernier commentaire au pied de la lettre; me croyant drôle, j’avoue ici faire de l’esprit de bottine.

Quoique son histoire soit fascinante, je vous épargnerai les détails, voulant m’en tenir à l’évènement du jour, ainsi qu’à mon quota journalier de mots, malgré le silence d’hier.  D’ailleurs, j’imagine avoir déjà perdu l’intérêt de quelques fidèles.  Pour condenser, disons qu’il sera un des cofondateurs et élu, en 1541, le premier supérieur général de la Compagnie de Jésus (Jésuites).

Et Pampelune alors?  Les espagnols auront profité de son absence inopportune pour finalement aller de l’avant avec le plan original de reddition.  Que voulez-vous?…

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , , | Leave a comment

Patriotes

Bonne fête des Patriotes!  Au moment de mettre en ligne, il m’a été impossible de vérifier si l’équipe viendrait nous rendre visite.  De toute façon, avec le quart Tom Brady en pénitence, ça aurait quelque peu dilué les festivités.  Un dégonflement, quoi.

Patriots1642. Bonne fête, Montréal! Engagés par Jérôme le Royer, sieur de La Dauversière, chef de la Société Notre-Dame de Montréal, Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance fondent Ville-Marie.

1896. Comme c’est la tradition, c’est jour (au calendrier julien) de grandes festivités pour les cérémonies de couronnement de l’empereur Nicholas II de Russie et de son impératrice d’épouse Alexandra Feodorovna.

220px-Coronation_of_Nicholas_II

Le bon peuple est convié à la fête qui se déroulera dans le champ de Khodynka,  un terrain vague près de Moscou.  En plus de spectacles divers, on y distribuera à tous un gobelet souvenir de métal émaillé sur lequel sont gravées les initiales de Nick et Alex, le couple royal, ainsi qu’un lunch comprenant saucisson, noisettes, raisins secs et figues.

220px-Gobelet-Khodynka-reproduction

Les organisateurs, ne se formalisant guère de l’état lamentable du terrain, avec son ravin creusé pour l’extraction de sable pour l’entretien des rues moscovites et la présence de puits inadéquatement colmatés datant de l’Exposition Française de 1891, auront omis de faire les correctifs de base avant l’évènement.

La foule commence à se masser aux abords du site dès la veille.  À minuit, déjà estimée  à 200 000, elle doublera avant l’aube.  Or, l’accès n’étant prévu que pour 10h00, on s’impatiente, tels des parents frustrés lors d’un cocothon lavalois.  Les préposés à la distribution de gobelets et à l’accès paniquent et commencent à lancer les gobelets sur la foule frustrée qui déferle sur le site, convergeant vers une série de cabanes où la bouffe gratos les attend.  C’est ici que le ravin et les puits commencent à accueillir les premiers de cet afflux compact à y tomber et trébucher, piétinés à mort par les suivants, ne pouvant les éviter.  Au final, le bilan sera de 1 389 morts et presque autant de blessés.

Cette tragédie de début de règne, où selon la perception populaire, l’empereur serait resté insensible à l’incident, laissera un goût amer dans la bouche de la population russe.

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , , | Leave a comment

de phallocratie

1862. Publication de l’Ordre Général no. 28, émanant des quartiers généraux du département du golfe de l’Union, à la Nouvelle-Orléans. Le terme golfe n’ayant pas encore été amputé de sa dernière voyelle, ceci n’a aucun lien avec une quelconque activité ludique où des gentlemen traversent de bucoliques paysages en tapant de petites balles blanches, tout en récitant des mantras à connotation religieuse.

220px-General_Benjamin_Butler_Brady-Handy

La guerre de Sécession fait rage.  Fraîchement tombée aux mains de l’armée unioniste, la Nouvelle-Orléans est soumise à la loi martiale, sous les ordres du major général Benjamin Butler.   Ce règne n’est visiblement pas apprécié par la population locale, majoritairement féminine puisque bien des ‘’gars de la place’’ sont absents, partis servir dans les forces confédérées.  Irrité de voir ses p’tits gars à la tunique bleue invectivés, voire même agressés par crachats ou douches des contenus de pots de chambres, il pond cette règle statuant que si une femme agresse, insulte ou démontre une attitude de mépris envers un soldat ou officier fédéral, elle sera considérée, donc traitée au même titre qu’une femme de la ville sollicitant des activités intimes.  À bien y penser, n’est-ce pas là le propre d’une prostituée que de se montrer souriante, gentille et pleine de sollicitude devant un inconnu sur la voie publique?  La caricature d’époque ci-dessous illustre de gentes dames crachant sur les GO (gentils officiers) avant la loi 28, puis démontrer une attitude plus appropriée par la suite.

200px-LadiesNOLAButlerProclamation

Cet ordre, interprété par les femmes de la Nouvelle-Orléans comme la légalisation implicite du viol, provoquera des vagues de protestation, tant au nord qu’au sud des États-qui-ne-sont-plus-Unis, ainsi qu’en France et en Angleterre.  La Chambre des Lords britannique la qualifiera de proclamation des plus haineuses, des plus grotesques, brutales et insultantes à l’égard de chaque femme de la Nouvelle-Orléans.   Cet incident finira par rattraper ce sympathique gestionnaire de l’école phallocratique, probablement une nomination politique par un ancêtre d’un premier ministre conservateur, alors qu’on le remplacera le 16 décembre par un militaire moins controversé, le major général Nathaniel P. Banks.

Comme en fait foi l’attitude de la haute hiérarchie militaire canadienne ces jours-ci sur le traitement des incidents d’abus et d’harcèlement sexuels vis-à-vis les femmes au sein des Forces, le fantôme du major général Butler doit encore hanter certains quartiers généraux…

————————————————-

Déjà un an, demain, d’écoulé depuis mon changement de statut d’acheteur à celui de blogueur et…rentier.  Mes salutations aux collègues et ami(e)s avec qui j’ai partagé de belles années, vous espérant tous autant choyé(e)s que moi par la vie.

223 jours!…

Posted in De jour en jour | Tagged , , , | 1 Comment

Lina

1939. Naissance aujourd’hui dans un hôpital de Pauranga, au Pérou, de Gerardo, 2,7 kg, par césarienne.

Avouons que si la nouvelle s’arrêtait là, elle n’aurait d’intérêt que pour sa famille immédiate. Or les journaux de l’époque font grand cas de l’évènement, non pas à cause du petit, mais de sa mère, Lina Medina qui, à peine âgée de 5 ans, 7 mois et 17 jours, fracasse le record mondial de la plus jeune mère de l’histoire.

lina-medina-in-hospital 150px-Lina_Medina

Inquiets d’un gonflement anormal à l’abdomen, les parents consultent d’abord des shamans, puis se rendent à l’hôpital d’un village voisin, où la crainte initiale d’une tumeur est remplacée par le verdict d’une grossesse de 7 mois.  Furieux, le médecin de service accuse le père de relation incestueuse, alerte la police, qui procède à son arrestation.  Faute de preuves et Lina refusant (ou ne pouvant) éclaircir les autorités quant à la cause possible de son état, on libère le paternel.  Certains auraient invoqué une immaculée conception, mais cette thèse, jugée loufoque, ne sera pas retenue, le mystère autour de l’identité du père perdurant jusqu’à ce jour.

LINA-MEDINA-with-her-son-and-a-doll

Précoce, elle aura eu ses premières règles avant l’âge de 3 ans, les seins se développant à 4 ans.  Malgré une grandeur normale de 1,15 mètre (45¼ pouces) pour une enfant de son âge, la maturation osseuse et l’élargissement pelvien sont déjà bien entamés au moment de la grossesse.  C’est un phénomène de déséquilibre hormonal très rare, mais pas impossible.  Or la maturité psychologique ayant suivi une courbe plus naturelle, la Lina de 5-6 ans aura plus d’intérêt pour ses jouets et poupées que pour son fils.  Le petit Gerardo n’apprendra d’ailleurs qu’à l’âge de 10 ans que celle qu’il croyait être sa sœur est en fait sa mère.  Méchant choc.

Pour ceux et celles avides de connaître les détails juteux de la suite, vous serez déçus, car ici s’arrête l’histoire.  Les principaux intéressés et leur entourage resteront discrets, gardant à saine distance les offres, certaines farfelues, de médias et organismes internationaux pour mousser leur notoriété et contribuer à leur ‘’prospérité’’.  Sage décision; parlez-en aux sœurs Dionne…

Dionne5

Posted in De jour en jour | Tagged , | 2 Comments

First Fleet

1787. Onze navires quittent le port de Portsmouth, Angleterre, pour un long, très long voyage qui durera 252 jours vers Botany Bay, en Nouvelle-Galles du Sud. C’est la ‘’Terre Promise’’ pour un millier de bagnards et leur escorte militaire. Les colonies d’Amérique s’étant fermées à cette classe d’immigrants depuis la conclusion de la guerre d’indépendance américaine quelques années plus tôt, voilà une bonne idée pour établir une colonie pénale pour une brochette de VIP.  On parle ici de criminels (et criminelles) ayant écopé de peines d’exil de sept ans et plus pour fraude, assaut, vol, parjure et autres méchancetés, dans un coin perdu de l’océan Pacifique Sud.

First Fleet Itinerary

À la tête de ce First Fleet (Première Flotte), le capitaine Arthur Phillip réussira à mener presque tout son monde à bon port, un exploit exceptionnel pour un si long périple et des conditions difficiles.  Des 1 420 voyageurs ayant pris le départ, 104 succomberont à la maladie, alors que 20 autres naîtront (près de 9 mois en mer, quand même), pour un total de 1 336 atteignant la destination, le 18 janvier 1788.  Voilà donc la première cuvée européenne d’immigration en Australie.

flag_raising Australia

En comparaison, la Second Fleet, cette fois une ‘’croisière’’ confiée l’année suivante à des entrepreneurs commerciaux, plus soucieux des marchandises que de leurs passagers, verra sa population carcérale, confinée dans des conditions abjectes, décimée du quart durant le voyage, sans compter 124 décès parmi les plus mal en point des survivants peu après leur arrivée.  Pour sauver temps (100 jours) et argent, on aura éliminé les escales à Tenerife (Îles Canaries) et Rio de Janeiro, n’arrêtant qu’une seule fois, au Cap de Bonne-Espérance.  On a beau critiquer les institutions publiques, mais laisser carte blanche à l’entreprise privée, comme en fait foi cette aventure, peut résulter en dérive.

Il est dommage que nous ne puissions avoir accès aujourd’hui à de tels endroits pour les peupler avec les incompris de notre société; nous aurions déjà maires, sénateurs, médecins, ingénieurs et autres croches prêts à démarrer une toute nouvelle société…

Posted in De jour en jour | Tagged , , , | Leave a comment

Frontenac

1622. À Saint-Germain-en-Laye, Henri de Buade de Frontenac et Anne Phélypeaux deviennent les heureux parents du petit Louis. Hélas, lors de son baptême, célébré le 30 juillet 1623, le fiston sera déjà orphelin, son papa ayant péri lors d’une campagne militaire l’année précédente. Qu’à cela ne tienne, le parrain ne sera nul autre que le roi Louis XIII, alors que Catherine Henriette de Bourbon, dite Mademoiselle de Vendôme, l’épouse du duc d’Elbeuf (un ami d’enfance de Louis XIII) assumera le rôle de marraine.

Plus tard, sous le règne de Louis XIV, Louis de Buade, comte de Frontenac et de Palluau viendra en Nouvelle-France, où il agira à titre de gouverneur général en deux mandats distincts, soit de 1672 à 1682, puis de 1689 jusqu’à sa mort, le 28 novembre 1698.

Frontenac_receiving_the_envoy_of_Sir_William_Phipps_demanding_the_surrender_of_Quebec,_1690

On se rappelle tous bien sûr cette célèbre rencontre à Québec avec l’émissaire de l’amiral anglais William Phipps , à qui il répondra à l’ultimatum de se rendre : ‘’…quant à votre général, qu’il sache que je n’ai point de réponse à lui faire que par la bouche de mes canons et à coups de fusils’’.  Comme diraient en choeur les experts de RDS et TVA Sports, le momentum passe dorénavant de son bord.

Frontenac_par_Philippe_Hebert

220px-Anne_de_La_Grange-Trianon_by_Circle_of_François-Hubert_DrouaisPar contre, nos p’tits livres d’histoire sont restés cois quant à sa vie privée.  Avant les aventures en Nouvelle-France, le jeune militaire de carrière, qui semble-t-il peine à régler le minimum dû sur ses cartes VISA et AMEX, tombe en amour avec Anne de la Grange-Trianon, riche héritière, attirée par le potentiel de s’approcher du glam de la cour royale.  Ils se marient en secret.  Ceci provoque l’ire du paternel de La Grange-Trianon, Sieur de Neufville, demeuré farouchement opposé au mariage de sa fille avec le prétendant au portefeuille mou (dommage que le fromage d’Oka n’existe pas encore).  Elle est donc déshéritée.

Francois-Athenais_de_Rochechouart

La passion du début s’étiolera assez rapidement, les deux tourtereaux partageant de fortes personnalités et un train de vie extravagant.  Frontenac n’aide pas sa cause avec les rumeurs d’escapades galantes avec Madame de Montespan, la Best du Roi-Soleil. Il partira donc seul pour la Nouvelle-France, échappant ainsi aux créanciers et la saisie (et un peu de sa femme itou).  Paradoxalement, la distance les rapprochera, alors qu’elle restera sa fidèle alliée auprès de la cour royale durant les exils mandats de son époux dans la colonie.  Au risque d’être taxé de potineux, j’imagine que le salaire du gouverneur général étant versé directement dans le compte de madame n’aura pas nui…

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , , | Leave a comment

Ratisbonne

1189. C’est un grand jour à Ratisbonne (Regensburg), alors que l’empereur germanique Frédéric Barberousse, à la tête d’une armée de 100 000 hommes, amorce la troisième croisade vers la Terre sainte.

220px-Dritter_Kreuzzug

 

Ne vous fiez pas à la gravure ci-dessus, l’artiste n’ayant pas eu la vaillance ou le budget pour y inclure tout le monde.

Ratisbonne

Notons que c’est un double honneur pour cette ville médiévale trempant sur le Danube, car 42 ans plus tôt, elle aura également été le point de départ de la deuxième croisade, du moins pour la brigade germanique (un flop pour les croisés) pour Conrad III de Hohenstaufen, l’oncle de Barberousse.

220px-Barbarossa

Cette expédition s’avèrera funeste pour Barberousse, alors qu’il périra un an plus tard par noyade dans le fleuve Saleph, en Anatolie, avant d’avoir pu croiser le fer avec Saladin, son ennemi.

À propos des Croisades médiévales, on peut en compter  IX, entre 1096 et 1272; c’est quand même plus que les séries de Rambo, Rocky, La Guerre des Étoiles et Rapides et Dangereux, quoique ces deux derniers pourraient éventuellement atteindre ce cap.  Il pourrait être intéressant de comparer les budgets d’opération respectifs, mais par manque de temps (ayant fait la grasse matinée), je laisserai ça à plus maniaque que moi dans ce genre de chiffres .

Posted in De jour en jour | Tagged , , , | Leave a comment

Lavoisier & Omar

1794. Antoine Laurent de Lavoisier, chimiste, philosophe, économiste et Fermier Général passe en ce 19 floréal de l’An II à la guillotine. C’est d’ailleurs ce dernier titre, attribué aux mandataires désignés par le roi pour le recouvrement des impôts, donc considérés par la Révolution comme ‘’les sangsues du peuple, une peste qui infecte le royaume, une vermine qui dévore la nation…’’ que lui et 27 de ses collègues perdront la tête sur l’échafaud.

Antoine_Laurent_de_Lavoisier

Considéré comme le père de la chimie moderne, c’est celui qui, avec l’élaboration de la nature du phénomène de combustion (oxydation rapide), viendra démolir la théorie phlogistique, développée un siècle plus tôt par J.J. Becher.  Mon érudition scientifique arrivant rapidement ici à sa limite, je ne m’avancerai pas davantage sur le sujet; disons que la contribution de Lavoisier  pourrait être l’équivalent chimique de la démontration que la Terre tourne autour du soleil, et non le contraire.

On lui attribuera la maxime ‘’Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme’’, mais la paternité de cet énoncé reviendrait plus à Anaxore de Clazomènes, philosophe astronome présocratique« (donc avant le bon vieux Socrate), soit un demi millénaire avant J-C.

Soucieux de terminer une de ses expériences au moment du prononcé de sa sentence, il voit sa demande de sursis rejetée du revers de la main par le président du tribunal révolutionnaire, le méchant  Jean-Baptiste Coffinhal qui lui lance ‘’La République n’a pas besoin de savants ni de chimistes; le cours de justice ne peut être suspendu.’’

Tiens, tout est question de perceptions, mais je vois ici un léger parallèle entre l’intransigeance de la révolution française et l’acharnement obstiné de notre bon gouvernement conservateur, entre autre avec sa loi C-51, à nous protéger de tout et de nous-mêmes.  On peut même entendre notre premier ministre s’adresser à la masse bêlante, entonnant ‘’La majorité des Canadiens et des Canadiennes sont d’accord avec…’’ pour justifier ses mesures.   Malgré tout, on peut se réjouir de voir un Omar Khader  (peut-on parler de la saison du Omar?) enfin respirer un peu d’air de liberté.  Et de voir aussi le Canadien enfin en gagner une, pour bien finir la semaine…

Posted in De jour en jour | Tagged , , | Leave a comment