A Tsar is born

1547. ‘’Tonight’s Moscow’s first Tsar is Ivan IV Vassiliévitch’’, entonnerait Michel Lacroix, l’annonceur maison à la cathédrale de la Dormition*, eu-t-il vécu à cette époque, alors que le jeune Ivan, grand-prince de Moscou depuis le décès du paternel Vassili III, vient d’être proclamé ‘’Tsar de toutes les Russies’’.

Encore ado (16 ans), il dégage déjà cet aura d’intransigeance paranoïaque, d’où le sobriquet qui lui collera à la peau toute sa vie durant, le Terrible.  D’ailleurs, même avant son couronnement, il aurait fait exécuter une cinquantaine d’arquebusiers de Novgorod, ces derniers ayant eu la malencontreuse idée de lui soumettre une pétition dénonçant leurs mauvaises conditions.

 

portrait de Viktor Vasnetsov

Même si selon Wikipédia il est reconnu comme ‘’un homme intelligent, très affairé, dynamique prenant à cœur sa responsabilité de souverain’’, on y reconnait  ‘’un homme déséquilibré, au psychisme fragile, sujet à de violentes sautes d’humeur et à de longues dépressions’’.  Il ira même, dans une crise de rage, tuer son fils ainé, Ivan Ivanovitch.  Pourrais-je ici me permettre un petit conseil à Jared Kushner, le gendre du président élu (pas mal susceptible, lui itou), fais gaffe!

Si Ivan le Terrible avait pu avoir un accès à un compte twitter, imaginez les perles…

Malgré tout, on pourra affirmer que sous son règne, HE MADE MOSCOW GREAT AGAIN!

*la Dormition serait à l’orthodoxie ce que l’Assomption est au catholicisme

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , | Leave a comment

Mille neuf cent quatre-vingt-quatre

2007. Une révolution s’annonce, alors que Steve Jobs procède, non sans fierté, au lancement du p’tit dernier de son verger, le iphone.

J’ambitionnais pondre une chronique sur ce sujet hier, mais ne pouvant aligner trois phrases cohérentes, je me suis tu.  Tu me suis-tu?

Pourtant, j’avais navigué sur les internets pour me documenter, incluant le visionnement complet de son homélie à la planète.  Son préambule relatait la série d’innovations produites par Apple, en commençant par l’ordinateur de table Macintosh en 1984.

D’ailleurs, comment peut-on oublier ce spot publicitaire historique à saveur orwellienne diffusé lors d’une autre grand-messe, le XVIIIe Super Bowl.  On y voit une foule d’abrutis gavés du lavage de cerveau servi sur grand écran par Big Brother, vantant les ‘’glorieuses Directives de purification de l’information’’ conduisant à la fin des ‘’pensées contradictoires’’.  Sur ce fond glauque et monochrome arrive une jeune femme athlétique (et en couleur) qui pulvérisera l’écran de son marteau.  Suivra le message : ‘’Le 24 janvier, Apple Computer lancera le Macintosh.  Et vous verrez pourquoi 1984 ne sera pas comme 1984’’.

Grâce à internet et les réseaux sociaux, l’information n’aura jamais été aussi accessible, hélas idem pour la désinformation.  Si 1984 n’a finalement pas ressemblé au 1984 de George Orwell, on peut sentir une glissade quand les likes, les ti-minous cutes et les twits supplantent ou tordent l’actualité. Avouons que l’oncle George serait très inquiet aujourd’hui.  Ou fier de voir sa prophétie prendre forme.  C’est selon…

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Belle vie

Convenons que les moments sombres foisonnent régulièrement un peu partout sur Terre, où l’Homo sapiens, par malice, dévotion ou toute autre déviation destructrice, maintient par ses gestes la fâcheuse habitude de démontrer son penchant Homo scrapiens.

1946. Quoi qu’il en soit, c’est un temps de réjouissances. It’s a Wonderful Life (La vie est belle), un bijou de Frank Capra, sort en première diffusion au Globe Theatre, à New York.

 

Il faut voir/revoir ce classique, question de remplacer, ne serait-ce que pour un bref moment, le spleen de l’actualité par la belle fable de George Bailey.  Sans lui, Bedford Falls aurait pu s’appeler Pottersville, du nom du méchant M. Potter, ou potentiellement, Trumpsville….

  

J’avais bien dit un bref moment.  Misère…

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , , | Leave a comment

de dissolution impériale

1809. Convoquée par l’Empereur pour 21:00 heures, une grande réunion familiale se tient aux Tuileries. Même si l’ordre du jour n’avait pas été préalablement dévoilé, nul ne sera sous le choc à l’annonce conjointe par Napoléon 1er et Joséphine de leur divorce.

350px-le_divorce_de_limperatrice_josephine_15_decembre_1809_henri-frederic_schopin

À l’aube de la quarantaine, Napoléon Bonaparte est bien conscient qu’il n’est, hélas, pas immortel.  Sa Joséphine, de six ans son ainée, n’ayant pu à ce jour lui offrir un héritier pour assurer la relève impériale, ne pourra assurément plus faire de miracle.  Malgré la conception de deux enfants lors de son mariage précédent, un accident aurait possiblement provoqué la stérilité de l’Impératrice. Et puis, il y a sûrement la ménopause…

Or, deux maîtresses lui ayant déjà confirmé qu’il est fertile, il faut à Napoléon une conjointe féconde et légitime qui pourra lui livrer au moins un fils.  Le bien de l’État prime…

Dans son allocution, notons cette belle attention de Napoléon envers son ex en devenir, concluant : ‘’…Elle a été couronnée de ma main; je veux qu’elle conserve les rangs et le titre d’Impératrice couronnée, mais surtout qu’elle ne doute jamais de mes sentiments et qu’elle me tienne toujours pour son meilleur et plus cher ami.’’

À son tour, Joséphine ajoute : ‘’…Mais la dissolution de mon mariage ne changera en rien aux sentiments de mon cœur : l’empereur aura toujours en moi sa meilleure amie.  Je sais combien cet acte commandé par la politique et par de si grands intérêts a froissé son cœur; mais l’un et l’autre nous sommes glorieux du sacrifice que nous faisons au bien de la patrie.’’

Avouez qu’il y a ici un décorum et une émotion pouvant inspirer Pierre-Karl et Julie…

Le lendemain matin, un sénatus-consulte confirmera la dissolution et Joséphine déménagera ses pénates au château de la Malmaison.

pie-vii-jacques-louis_david_018Puisque le divorce est interdit pour les princes et princesses de la famille impériale selon le code civil – celui de Napoléon, faut-il le rappeler – le moyen pour détourner ce petit détail est d’adopter le terme dissolution.  De plus, du côté religieux un divorce aurait entraîné une demande d’annulation auprès du pape.  Pour Napoléon, ce n’est vraiment pas une bonne idée, si on se souvient que sa Sainteté le Pape Pie VII avait officié, bien malgré lui, au couronnement et au mariage de l’Empereur; c’est sûr qu’il aurait Pie C dessus…

Posted in De jour en jour | Tagged , , , | Leave a comment

Donald

1904. Pas encore lui? Désolé, le titre n’est pas à propos d’un président en devenir, couac que ses envolées twitesques puissent suggérer une certaine ressemblance avec le colérique canard de Disney.

Le but ce matin était de souligner la naissance aujourd’hui de celui qui aura été la voix, non seulement l’originale, mais aussi de ses multiples traductions, de Donald Duck pendant près de 50 ans, Clarence Nash.

clarence_nash_san_diego_comic_con_1982_crop  donald-duck

Baby boomer, j’ai grandi avec les personnages de Disney.  Or, en toute honnêteté, ceux-ci ne faisaient pas vraiment le poids avec la ménagerie des Looney Tunes des studios de la Warner Bros..  D’ailleurs, en faisant mes recherches ce matin sur Nash, je ne pouvais ignorer la quantité phénoménale de sites consacrés à un autre ‘’voice actor’’, le géant Mel Blanc.

bugs-friends  blanc

L’enfant (et le cartoonist non assumé) en moi s’est donc laissé aspirer dans le merveilleux monde de Porky Pig, Bugs Bunny, Dafy Duck, Silvester & Twitty, Pepe le Pew et tant d’autres.  Si vous avez le temps, je vous recommande l’hommage qui lui est adressé dans le document : ‘’Mel Blanc : The Man of a Thousand Voices’’ sur YouTube.  Ce seront 70 minutes agréablement vite passées. https://youtu.be/JRlmb0xAtBs

Ah oui, bonne fête, monsieur Nash…

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , , | Leave a comment

Le Mont-Blanc s’éclate… en Nouvelle-Écosse

Dans un détroit du port d’Halifax, le SS Imo, un navire norvégien de 430’’ de long, sur son départ vers New York, ne peut éviter une collision avec le SS Mont-Blanc, cargo français de 320’’ de long, entrant au port pour faire le plein de carburant.

shipsanchor explsnorigin

L’impact est relativement léger, tiens, un peu comme ceux ressentis hier par les véhicules glissant sur la côte du Beaver Hall à Montréal. Le contact des deux coques provoque quand même une volée de flammèches, causant un incendie sur le pont du Mont-Blanc.

ss-mont-blanc

Or, contrairement aux autos tamponneuses ci-haut mentionnées, le Mont-Blanc tient plus de 246 tonnes de benzol en barriques sur le pont, lesquelles s’enflamment presqu’instantanément, avec boules de feu, explosions et imposant panache de fumée noire. Conscient qu’il serait suicidaire de tenter de circonscrire les flammes, le capitaine du Mont-Blanc ordonne à ses 41 marins d’évacuer, pendant que le SS Imo s’éloigne et que les curieux affluent sur les rives pour admirer le spectacle.

smokecloudLe pire est à venir, puisque dans les entrailles du bateau sont entassées 250 tonnes de TNT, 2 400 tonnes d’acide picrique et 62 tonnes de nitrocellulose, le tout destiné à la France pour soutenir sa participation à la Première Guerre mondiale.  Arrivé à terre, l’équipage, francophone, implore aux gens du rivage, anglophones, de s’éloigner en vitesse et trouver refuge.  What?  What are they saying?  Nice fire…

Boum!

La déflagration, l’équivalent de près de 3 000 tonnes de TNT, aura une onde de choc de 1 500 mètres/secondes, la température atteignant les 5 000 degrés C à son centre, pulvérisant le Mont-Blanc et causant un tsunami de plus de 20 mètres, le tout rasant 2,5 km² de la ville d’Halifax, tuant 2 000 personnes (la majorité sur le coup) et blessant 9 000 autres.  Cette explosion de main d’homme sera la plus meurtrière, jusqu’au largage des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, 28 ans plus tard.

impact_area

Posted in De jour en jour | Tagged , | Leave a comment

Granma

1956. Ayant quitté le port de Tuxpan, au Mexique sept jours plus tôt, la décrépite Granma touche enfin terre à la Playa de los Colorados, accusant deux jours de retard.

300px-granma-route-mine-20C’est un coin hostile et marécageux, à plus de 20 kilomètres au sud de l’objectif, Niquero, où un groupe de 50 combattants avec vivres, armes et camions attendaient, en vain.

granma-boat

La Granma, un yacht de 18 mètres avec son moteur défectueux et prenant l’eau, conçu pour le confort d’une douzaine de personnes,  se soulage des 82 guérilleros, membres du mouvement du 27 juillet, malades et affamés qui s’y étaient entassés.  Il va sans dire, la croisière ne s’était pas amusée.  Suivra un pénible périple, semé d’embuscades par les troupes de Batista, qui culminera dans les montagnes de la Sierra Maestra, le 18 décembre, pour les frères Castro, Che Guevara et à peine 9 autres survivants.

fidel-55

2016. La journée commémorative des forces armées cubaines, habituellement célébrée en ce jour, est exceptionnellement reportée d’un mois, soit le 2 janvier prochain, pour faire place aux funérailles nationales du Lider Maximo. Un bon ami ne pourra y assister…

justinpet  fidel-trudeau

Posted in De jour en jour | Tagged , , | Leave a comment

Rosa, révolutionnaire tranquille

1955. Montgomery, Alabama, c’est le retour du travail en fin de journée.

300px-rosa_parks_bus

L’autobus se remplit au point où le chauffeur remarque qu’il a des passagers de race blanche n’ayant pas de place pour s’assoir.  Tout naturellement, il se lève et va déplacer la ligne de démarcation vers l’arrière, convertissant ainsi la première rangée de bancs réservés aux noirs en une additionnelle pour les blancs.

rosa-arrestedÀ sa demande, les occupants ainsi ‘’expropriés’’ doivent céder leur place.  Trois d’entre eux obtempèrent, alors qu’une quatrième refuse.  Le chauffeur menaçant d’appeler la police, Rosa lui répond ‘’faites donc’’.

Son arrestation, pour violation d’un règlement municipal ségrégationniste, déclenchera le boycottage des autobus par les noirs qui durera 382 jours, soit le temps requis pour que la Cour suprême des États-Unis statue sur son inconstitutionnalité.  Ce modeste mais courageux geste marque le début d’une révolution sociale aux États-Unis, ce qui vaudra à Rosa Parks le titre de ‘’Mother of the Civil Rights Mouvement’’.

bus-boycott

Malgré les tensions raciales toujours bien ancrées, que de chemin parcouru depuis, alors que l’occupant noir du siège exécutif de l’appareil Air Force One acceptera bientôt de le céder à un passager blanc, ce dernier pas reconnu pour le respect d’autrui.  Espérons que ce ne soit là l’amorce d’un retour de balancier…

Posted in De jour en jour | Tagged | Leave a comment

Vol 831

1963. Le menu météo en ce début de soirée est à la pluie et un léger brouillard. Décollé à peine quelques minutes plus tôt de Dorval, un DC-8 de la Trans-Canada Airlines* en route pour Toronto, décide plutôt de plonger et labourer un profond cratère dans un boisé marécageux à Sainte-Thérèse. À l’impact, la vie des 111 passagers et 7 membres de l’équipage s’évapore.  L’accès des secours à la zone sinistrée est difficile à cause du type de terrain, mais surtout à cause des curieux accourus bloquant la Route 11 (aujourd’hui la 117), la seule route à proximité du site.

vol-831-site

Plusieurs scénarios sont envisagés, mais la cause exacte de l’écrasement demeurera un mystère, faute d’absence de ‘’boîtes noires’’, pas encore requises à bord des appareils à l’époque. Cet incident demeure à ce jour une des pires tragédies aériennes en sol canadien.

2016. Le menu météo en ce début de journée est à un mélange de pluie et de verglas. Qu’à cela ne tienne, il me faut rendre visite au monument commémoratif de l’incident, dans le petit cimetière de Sainte-Thérèse, puis au site de l’écrasement, à Blainville.

Ambitionnant de parcourir le tout à pied, je gare l’auto dans le stationnement d’un centre commercial aux abords de l’autoroute 15 à Sainte-Thérèse, puis entreprends, au péril de ma vie, ce pèlerinage sur chaussée glacée.

Ayant fait le tour du cimetière – une chance qu’il est petit – un discret panneau me signale que le monument est accessible par la rue Sicard, de l’autre côté d’la track, donc un détour de quelques kilomètres.  Diantre, me dis-je.  Le détour en vaudra la peine.

memorial-vol-831

Recueillement.

Déjà une heure et demie de marche et je commence à avoir l’air d’un gros glaçon sur deux pattes, ces dernières inconfortablement enrobées de jeans détrempés.  La phase 2 de mon périple sera donc remise à un autre jour, au printemps…

*rebaptisée Air Canada

Posted in De jour en jour | Tagged , , | 1 Comment

de Révolution et baignoire nationale

1793. jean-baptiste-carrier-jpegSur la Loire, en cette nuit du 26 au 27 Brumaire An II (16-17 novembre), une barque à fond plat est coulée, entraînant la noyade d’environ 90 prisonniers qui y étaient entassés, tous des prêtres dits réfractaires. C’est la première d’une longue série de noyades de masse qui se dérouleront dans la Loire, soit jusqu’en février 1794. Ironiquement, l’incident, considéré comme un ‘’accident’’ par Jean-Baptiste Carrier, sera adopté quelques semaines plus tard comme standard par le Comité révolutionnaire de Nantes, qu’il dirige, en plus de la fusillade et la guillotine, pour expédier les exécutions des ennemis de la Terreur.

Selon les sources, on comptera entre 7 et 11 noyades organisées, liquidant une moyenne de 300 à 400 personnes, hommes, femmes et enfants.

Un commissaire civil de l’époque écrira aux administrateurs ‘’Ici on emploie une toute autre manière de nous débarrasser de cette mauvaise engeance.  On met tous ces coquins-là dans des bateaux qu’on fait couler ensuite à fond.  On appelle ça « envoyer au château d’eau ».  En vérité, si les brigands se sont plaints quelque fois de mourir de faim, ils ne pourront pas se plaindre de mourir de soif…’’.

J-B Carrier, ne manquant pas non plus d’humour, fera référence à ces exécutions de « déportations verticales », qualifiant la Loire de « fleuve républicain ».

plaque-noyades-de-nantes

En ce 26 Brumaire An CCXXV (aujourd’hui, selon le calendrier républicain français), espérons que les proches du président élu – dont il vaudrait mieux taire le nom, même si sa fille vend de beaux bijoux – feront preuve d’un peu plus de retenue envers l’engeance d’Amérique.

ivanka-bijou

 

Posted in De jour en jour | Tagged , , , | Leave a comment