Cinco de Mayo

1862. Journée historique pour la petite ville de Puebla de Los Angeles, alors que les 2 000 hommes du général Ignacio Zaragoza, avec peu de ressources, réussissent non seulement à tenir tête, mais vaincre une armée française reconnue comme une des meilleures au monde, beaucoup mieux équipée, forte de près de 6 000 hommes. Voici une source d’inspiration pour le prochain match de  nos Glorieux, soit los seis mayo, à la condition bien sûr de sauter le prochain paragraphe et ne reprendre la lecture qu’au suivant…

240px-Batalla_de_Puebla  200px-Cinco_de_Mayo,_1901_poster

Ce n’est que partie remise car l’année suivante, les troupes françaises viendront à bout de l’armée mexicaine et captureront la capitale, Mexico City.

220px-X-Large_Portrait_of_MaximilianoLa France de Napoléon III, de connivence avec l’establishment conservateur local, y installera à la tête du Mexique Ferdinand Maximilien Joseph de Habsbourg-Lorraine, membre de la famille impériale d’Autriche, sous le nom d’empereur Maximilien 1er.   N’est-il pas handsome, avec sa cape de super-héros?

 

Ce nouveau régime ne durera que 3 ans, alors que les forces républicaines loyales à Benito Juàrez reprendront Mexico, mettront l’occupant  français à la porte et exécuteront Max la Marionnette.

Benito Juarez

Le tout avait débuté par une décision du gouvernement Juàrez en 1861 de suspendre pour deux ans le paiement de la lourde dette extérieure mexicaine à ses créanciers, principalement la Grande-Bretagne, l’Espagne et la France.  Alors que les deux premiers viennent à négocier une entente avec le Mexique, la France préfère envahir ce pays fragilisé, y voyant plutôt une nouvelle opportunité de venir s’installer en terre d’Amérique et  venir en aide aux confédérés en cette guerre de Sécession sévissant aux États-Unis.  Heureusement pour le président américain Lincoln, l’occupation française du Mexique sera trop ardue pour n’avoir qu’une influence marginale sur le déroulement de la guerre civile américaine.

Quoique reconnue pour sa valeur historique, El Cinco de Mayo, ne commémore au Mexique que la bataille de Pueblo, alors que la fête nationale commémorant l’indépendance du Mexique est le 16 septembre.  Ce 5 mai est donc davantage fêté par les américains, surtout de souche mexicaine, dans une vingtaine d’états, que chez leurs voisins du sud. Tequila!

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , | Leave a comment

Saint-Jean-Vianney et Sainte-Flanelle

1971. En cette fin de soirée printanière disparaît une partie d’un pittoresque village du Saguenay-Lac-Saint-Jean.  À 22h50, un bruit étrange dans une  banlieue de Jonquière, la municipalité de Saint-Jean-Vianney, surprend les gens qui ne sont pas encore couchés, alors que la terre se met à bouger. Dans les instants qui suivent, le sol commencera à ‘’couler’’ dans un immense cratère de 1,5 km de long, par 400 mètres de large et 30 mètres de profondeur.

TrouSt-Jean-Vianney  TrouSt-Jean-Vianney2

En peu de temps seront emportées et englouties dans la flotte boueuse, 35 maisons, soit la moitié d’un quartier.  On comptera également 31 pertes de vies.  À cette heure tardive, le bilan des victimes aurait pu être plus élevé.  Des employés de l’Alcan en route vers leur quart de nuit ont pu juste à temps sauter hors de l’autobus qui s’enfonçait dans la route se transformant en cratère.  Il faut surtout ici souligner la contribution, quoiqu’involontaire, de nos Canadiens de Montréal qui, malgré une défaite de 2-1 en deuxième prolongation contre les Black Hawks de Chicago tard en soirée, auront permis aux fans restés éveillés de quitter leurs chaumières avant qu’elles ne soient englouties dans la boue.

Suite à ce terrible évènement (pas la défaite du Canadien), ce sera la relocalisation de tous les Viannois et Viannoises (non, je ne suis pas et ne serai jamais politicien) et le déménagement de près de 200 résidences, surtout vers la ville d’Arvida, sur d’anciens terrains appartenant à Alcan.

Logo_Blackhawks_Chicago.svg 200px-Montreal_Canadiens.svg Lightning_de_Tampa_Bay_(logo).svg

Revenant à la Sainte Flanelle, il serait bon ici de noter qu’après cette première défaite serrée aux mains des Hawks, en suivra une deuxième au score de 5-3; ça ne ressemble pas un peu au scénario 2015 contre Tampa Bay?  L’édition 1970-71 du Canadien emportera finalement la coupe Stanley contre Chicago en 7 matches, marquant entre autres la fin de l’illustre carrière de Jean Béliveau.  Il faut donc garder la foi!  Surtout ne pas s’endormir durant le match…

Posted in De jour en jour | Tagged , , | Leave a comment

M. Patate

1952. C’est la fête de M. Patate!

300px-Mr_Potato_Head_1952

Dans les années 40, George Lerner développe l’idée de personnaliser des légumes et fruits, la patate étant la préférée pour sa forme et son accessibilité, en y appliquant des pièces en plastique en forme de nez, de bouche, oreilles, pieds, etc…  Il propose son concept à différentes compagnies de jouets, qui n’y voient pas de potentiel, d’autant plus qu’à cette époque où le rationnement alimentaire est encore frais dans la mémoire collective, l’idée de gaspiller de la bouffe pour en faire des jouets serait plutôt controversée.

En fin de décennie, le New-Yorkais finit par convaincre une compagnie alimentaire à insérer les pièces individuellement en prime dans des boîtes de céréales.  Il reçoit alors 5 000$ pour les droits.  Peu de temps après, en 1951, non satisfait du sort réservé à sa création, il en parle à Henry et Merrill Hassenfeld, deux entrepreneurs vendant articles scolaires et jouets, sous la raison sociale Hassenfeld Brothers.   C’est le coup de foudre!  Une offre de 7 000$ au céréalier pour stopper la production et racheter les droits est acceptée.  Le concepteur recevra une avance de 500$, assortie de royautés de 5% sur toutes les unités vendues.

Le jouet, originalement présenté en un kit d’organes (tous politiquement correct) et de membres de base, sous le nom de Mr. Potato Head, voit le jour en ce 1er mai 1952, au prix de 0,95$.  C’est le premier jouet à être annoncé à la télévision; c’est également la première campagne publicitaire visant directement les enfants, pas leurs parents.  Les ventes dans la première année dépassent le million d’unités.  Mme Patate viendra le désennuyer l’année suivante, puis progressivement, une pléiade de dérivés s’y greffera, assurant longue vie et prospérité à l’entreprise et au créateur.  Éventuellement, M. Patate partagera même la vedette dans la trilogie Histoire de Jouets.

220px-Mr._Potato_Head_and_Friends

Par souci de sécurité, les normes gouvernementales se resserrent pour les jouets aux bouts contondants, augmentant ainsi la difficulté de fixer les organes de M. Patate sur le tubercule et ses amis.  En 1964, pour contourner cet écueil, Hasbro complètera le kit d’une patate de plastique, sauvant du même coup la pérennité du produit et le bac à légumes.

Tiens, pour les baby-boomers nostalgiques ayant grandi avec ce jouet, une nouvelle version pourrait bientôt faire fureur dans les résidences, ces royaumes du manger mou: M. Patate Pilée.  Il me vient également des idées pour M. Poutine, mais ce serait partir sur des tangentes périlleuses…

Posted in De jour en jour | Tagged , , | Leave a comment

Enguerrand

1315. Triste fin aujourd’hui pour Enguerrand de Marigny, chambellan et ministre du roi Philippe IV, dit le Bel, alors qu’il est exécuté par pendaison pour sorcellerie. On a beau être considéré comme le bras droit d’un puissant monarque, mais lorsque celui-ci disparaît, ledit bras, dorénavant orphelin du reste du corps, donc sans support, devient rapidement une proie facile.

Philippe le Bel, notoire notamment pour avoir été le tombeur des derniers Templiers, tout en se méritant la malédiction pour lui et sa descendance de leur chef, Jacques de Molay*, avant que ce dernier  rende l’âme sur le bûcher, ne se sera pas fait que des amis durant son règne.

120px-Enguerrand_de_Marigny_death

Charles de Valois, le p’tit frère de Philippe, frustré d’avoir été supplanté par ce vulgaire bourgeois comme principal conseiller royal et surtout comme Gardien du Trésor, aura sa revanche.  Il convainc donc Louis X, fils et successeur de Philippe (donc son neveu, si vous avez bien suivi) de faire arrêter de Marigny sous une quarantaine de chefs d’accusation, dont aucun ne tient la route.  Qu’à cela ne tienne, on l’accusera de sorcellerie, une valeur sûre lorsqu’on est à court d’arguments, surtout lorsque le fardeau de la preuve réside sur les épaules de l’accusé.  Pour ajouter l’insulte à l’injure, l’accusateur principal sera l’évêque Jean de Marigny, le frère cadet d’Enguerrand.  Comme on peut souvent le constater, avec la famille, nul besoin d’ennemi…

Enguerrand est donc pendu et laissé suspendu pendant 2 ans pour y faisander, au sympathique gibet de Montfaucon, soit jusqu’à ce qu’un autre procès le disculpe et le réhabilite.  Trop peu, mais surtout, beaucoup trop tard.

280px-Fourches.patibulaires.Montfaucon.2

 

*lire Les Rois maudits de Maurice Druon

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , | Leave a comment

White Christmas

1975. Vers midi sur les ondes de ARS (American Radio Service) on y annonce que la température à Saigon a atteint 105 degrés et continue de grimper, message immédiatement suivi de la chanson ‘’White Christmas’’. C’est le signal de départ pour l’opération Frequent Wind, la dernière phase du plan d’évacuation pour les derniers ressortissants américains, militaires et  réfugiés vietnamiens, alors que la ville assiégée est sur le point de passer aux mains des Viet Cong.

Saigonevac

Dans les 19 heures qui suivront, plus de 7 000 personnes seront évacuées par hélicoptère (682 sorties), principalement des quartiers généraux militaires américains (DAO Compound) adjacents à l’aéroport international Tan Son Nhat et de l’ambassade américaine, vers la flotte de navires mouillant dans la mer de Chine.  À un moment, le rythme des ‘’livraisons’’ sur les navires excédant leur capacité d’accueil, des appareils sont poussés par-dessus bord pour faire place aux suivants, ou des pilotes reçoivent l’ordre de redécoller une fois vidés de passagers pour laisser leur appareil s’écraser en mer.  Au moins 45 appareils, la majorité des UH-1 Huyes (Bell) auront été ainsi largués.

220px-South_Vietnamese_helicopter_is_pushed_over_the_side_of_the_USS_Okinawa_during_Operation_Frequent_Wind,_April_1975  Huey

 

À 11h30 le lendemain, est hissé sur le palais présidentiel le drapeau du Front de Libération National du Sud Viêt Nam, marquant ainsi la fin de la guerre, dans cette ville qui sera rebaptisée Hô-Chi-Minh-Ville.

 

Pourriez-vous imaginer une opération d’évacuation de nos forces armées canadiennes, disons de Syrie?  Pour signal, Radio-Canada International pourrait déclarer qu’il fait frette en ta à Alep, suivi de l’hymne ’’Le Temps d’une Dinde’’ de Hi-Ha Tremblay… HiHa

Posted in De jour en jour | Tagged , , | Leave a comment

Un jour, un jour…

Attention, n’ajustez pas vos tablettes et ordinateurs; voici quelques commentaires de votre humble blogueur avant de passer à la chronique du jour.

Vous aurez probablement remarqué que la livraison d’hier parvenait d’une source autre que stepcou, mon pseudonyme.  Non, je n’ai pas encore passé le flambeau et ne suis pas près de le faire; j’ai par inadvertance utilisé le compte de mon aînée, Valérie, qui partage l’administration de mon site web.  En fait, c’est plus qu’un partage, puisque c’est elle qui a largement contribué à la création du site, son paternel peinant un peu avec la maîtrise de la blogosphère.

Capture12

J’ai opéré un petit changement d’ordre cosmétique sur la page web, la bannière présentant dorénavant une mosaïque d’illustrations de chroniques passées, changeant de façon aléatoire d’une visite à l’autre, comme l’exemple ci-haut.  Or c’est avec grande tristesse que je constate que ceci ne sera visible que pour les visiteurs du site www.dejourenjour.com , pas pour les fidèles qui sont abonnés par courriel, ni pour les facebookeux et les twitteux; il faudra donc faire un p’tit effort pour occasionnellement consulter le site.  Et comme toujours, je suis ouvert aux commentaires et suggestions.

Ayant entrepris ces chroniques il y a un an, donc complétant un premier cycle ces jours ci, il serait fort possible de retrouver des sujets déjà traités.  Le cas échéant, pour éviter ce sentiment de déjà lu, il y aura quand même un effort pour y apporter un angle différent.

De retour à la programmation régulière.

1967. Au lendemain des fastes cérémonies officielles d’ouverture de l’Exposition Universelle de Montréal, sous le thème de Terre des Hommes, l’Expo 67 ouvre ses tourniquets au grand public.

Expo_67_logo.svg

Si vous êtes de la région de Montréal, déjà membres de la sélecte confrérie de la fadoq, ou mieux encore, éligibles à la prestation de la RRQ, tout en ayant conservé l’essentiel de vos facultés mémorielles, il est fort à parier que cet évènement vous rappelle de beaux souvenirs.

 

Bien sûr, il faut vivre au moment présent.   Alors, quoi de mieux que d’admirer les vestiges de cette belle et folle époque, comme par exemple le métro, le tunnel Hyppoppo, l’autoroute Décarie et l’échangeur Turcot.  Pour ce dernier chef-d’œuvre, dépêchez-vous d’aller garnir votre portable de selfies avec avant sa disparition, mais pas de trop près, pour ne pas disparaître avec.Turcot

Posted in De jour en jour | Tagged , | Leave a comment

$$ Sultana

1865. Aux petites heures du matin, à environ 12 kilomètres en amont de Memphis sur le Mississippi, une des chaudières du bateau à aubes SS Sultana explose. La déflagration cause l’explosion presque simultanée de deux des trois autres chaudières et le bâtiment de bois s’enflamme.

220px-Ill-fated_Sultana,_Helena,_Arkansas,_April_27,_1865

Au moment de l’incident, un peu plus de 2 400 personnes se trouvent à son bord, dont  2 300 anciens prisonniers de guerre unionistes fraîchement libérés, en transit de Vicksburg, MS, vers Cairo, IL.  Les points de départ et de destination sont marqués en rouge sur la carte.

MississippiMap

La guerre de Sécession vient tout juste de se terminer.   Le gouvernement américain offre de payer aux capitaines de bateaux 5$ pour chaque soldat et 10$ pour chaque officier rapatriés vers le nord.  Ce bateau étant au départ conçu principalement pour le transport du coton, le capitaine du Sultana accepte l’offre de payer une ristourne à un officier militaire (un peu comme un passeur syrien) en acceptant de prendre un minimum de 1 400 clients à son bord au port de Vicksburg, soit près du quadruple de sa capacité légale (376).  Or avant d’accueillir la cargaison payante, on note une fissure causant une fuite à l’une des chaudières, nécessitant la réparation immédiate.  Le mécanicien allait retirer la partie défectueuse et la remplacer par un panneau neuf, une opération qui aurait dû prendre environ trois jours.  Or, le capitaine y voit un délai beaucoup trop long, risquant de perdre ce très lucratif voyage à des compétiteurs.  Il convainc donc le mécano de riveter une ‘’patch’’ sur la partie endommagée, ce qui ne nécessitera qu’une journée d’efforts.  Pendant ce temps, un officier un peu confus dans ses calculs parvient à faire entasser non pas 1 400, mais 2 300 sardines soldats à bord.  Quelques jours plus tard, la surcharge du bateau et la pression causée par ses efforts à contre-courant auront raison de cette chaudière rafistolée.

220px-Sultana_Disaster

SéraphinAu total, près de 1 800 personnes périssent, incluant le capitaine Poudrier (bien non, son vrai nom est J. Cass Mason, pas Jean-Pierre Masson), ce qui en fait la pire catastrophe maritime de l’histoire des États-Unis.  À titre comparatif, le Titanic, un transatlantique de 269 mètres de long et 46 328 tonnes, comptera 300 victimes de moins que le Sultana, une ‘’chaloupe’’ d’à peine 85 mètres de long et 1 719 tonnes.

Malgré tout, cette nouvelle passera presqu’inaperçue, étant éclipsée par celles de la reddition du général Robert E. Lee le 9, mettant un terme à la guerre civile, l’assassinat du président Lincoln, le 14, puis la mort de John Wilkes Booth, son assassin, le 26, soit la veille de l’accident…

Posted in De jour en jour | Tagged , , , | Leave a comment

Ils sont tombés

1915.

”Ils sont tombés sans trop savoir pourquoi

Hommes, femmes et enfants qui ne voulaient que vivre

Avec des gestes lourds comme des hommes ivres

Mutilés, massacrés les yeux ouverts d’effroi…

…Ils sont tombés pour entrer dans la nuit

Éternelle des temps au bout de leur courage

La mort les a frappés sans demander leur âge

Puisqu’ils étaient fautifs d’être enfants d’Arménie’’

Charles Aznavour

Posted in De jour en jour | Tagged , , | Leave a comment

Deuils

1016. Décès du roi d’Angleterre Æthelred the Unready, ou Æthelred II, dit le Malavisé. Avec tout le respect dû au défunt, il est amusant de noter la contradiction entre son nom et son surnom. En vieil anglais, Æthelred signifie bien avisé, ou de noble conseil, alors que le surnom Unræd signifie mal conseillé. L’adaptation moderne dans la langue de Shakespeare suggère plutôt qu’il aurait été mal préparé, mais on peut convenir que c’était là mal adapté.  Selon les historiens, il n’aurait pas été lui-même un si mauvais monarque, mais son entourage, pas très génial.  Force est de constater qu’un millénaire plus tard, le surnom Unræd pourrait continuer d’être généreusement attribué…

220px-Ethelred_the_Unready

À une époque où l’Angleterre se fait régulièrement ‘’gosser’’ par les invasions vikings, Æthelred parviendra quand même à régner un total de 38 ans, sauf pour une période de 5 semaines au tout début de 1014, alors qu’il doit se taper une petite retraite en Normandie pendant l’éphémère présence sur son trône de Sven 1er, (dit à la barbe fourchue) de Danemark.

On attribuerait à Æthelred – j’aime répéter son nom, comme vous devez commencer à vous en douter – la paternité des premiers magistrats de comté, les Shire Reeves, prédécesseurs du sheriff.

Honoré_Daumier_017_(Don_Quixote)

Hamlet
1616.
C’est jour de deuil pour Don Quichotte et Hamlet, devenus orphelins, ainsi que pour les langues espagnole et anglaise, alors que trépassent leurs fiers porte-étendard, Miguel de Cervantes et William Shakespeare.

220px-Cervates_jauregui  250px-Shakespeare

2015. J’ai tué une mouche ce matin; celle-ci avait eu la malencontreuse idée de déambuler sur le mauvais côté du moustiquaire. La saison tarde à démarrer, mais je suis fin prêt!

Posted in De jour en jour | Tagged , , , , | Leave a comment

Ruées

LuckyLukeOklahoma1889. À midi pile, le signal de départ est donné aux quelques 50 000 personnes convoitant chacune sa parcelle d’un territoire s’étendant sur 2 millions d’acres, soit environ 8 000 km².

 

Ces terres de l’Oklahoma, au nord du Texas,  qu’on appelait ‘’Unassigned Lands’’, avaient préalablement été cédées, non sans résistance, par les nations amérindiennes Seminole et Creek au gouvernement américain, en échange de pitances et de relocalisation (pour ne pas dire déportation dans certains cas) dans des réserves.

Unassigned_Lands_1885  300px-Oklahoma_Land_Rush

En fin de journée, deux villes viennent de naître, Oklahoma City et Guthrie, chacune avec une population d’environ 10 000 âmes.  Il est vrai qu’au départ elles ressembleront plus à d’immenses terrains de camping, mais le développement sera expéditif.  Dès la deuxième semaine, des écoles sont en opération, provisoirement gérées par des volontaires.  Après à peine un mois, Oklahoma City comptera déjà à elle seule 5 banques et 6 journaux.  Malgré le tumulte et quelques bousculades, cette ruée se sera déroulée sans effusion de sang.  Les conflits opposeront en majorité les ‘’Sooners’’ (un peu tricheurs) qui se seront glissé dans le territoire avant le déclenchement officiel de la ruée pour s’approprier les meilleurs lots et les ‘’Boomers’’ (un peu naïfs) qui auront suivi les règles.

Une troisième catégorie, qu’on pourrait appeler les ‘’Losers’’ (un peu morons) verra le jour bien des années plus tard, en 2014.  Une autre ruée, celle-ci un Coco-thon dans un parc de Laval, où la participation d’environ 10 000 enfants et parents, soit plus du triple que le nombre anticipé par les pôvres organisateurs, tournera presqu’à l’émeute.

Tshirtcocothon  cocothon

N’en déplaise à M. Harper, Dieu merci que la loi canadienne sur le port d’arme à feu soit beaucoup plus restrictive ici qu’aux États-Unis…

Posted in De jour en jour | Tagged , | Leave a comment