2014-07-17

Pour faire amende honorable, il me faut partager avec vous la victoire du Brésil sur l’Italie en finale de la coupe du monde à Los Angeles, le 17 juillet 1994.

Soir de première, ce 17 juillet 1717 (attention, amateurs de numérologie), pour le ‘’Water Music’’ de Georg Friedrich Handel.  À la demande du bon roi George 1er, la prestation se fera sur la Tamise.  Concept, non?  Cinquante musiciens sont installés et jouent sur une barque qui accompagne le navire royal pour le trajet de Whitehall à Chelsea.  Le roi apprécie tellement qu’il en redemande; vous comprendrez que lorsqu’un roi dit ‘’encore’’, c’est comme un ordre.  Les musiciens auront un peu de répit lors de l’escale à Chelsea, mais auront à se taper la même performance, également deux fois, sur le chemin du retour.  On ne sait pas si l’UDA avait été alertée…

Une autre œuvre magistrale est offerte par Vic Vogel aux 70 000 spectateurs entassés dans le grand bol de Montréal, ainsi qu’aux millions de téléspectateurs de la planète ce 17 juillet 1976, dans le cadre des cérémonies d’ouverture des jeux de la XXIe olympiade.  Sa contribution sera de faire revivre la musique d’un génie montréalais passé à l’oubli, André Mathieu.  Par contre, le scoop sera le boycott de 28 nations africaines, protestant la présence aux jeux de la Nouvelle-Zélande, parce qu’elle aurait envoyé son équipe de rugby en tournée en Afrique du Sud, un pays pratiquant l’apartheid.

Finalement, sortie à Londres d’un autre chef-d’œuvre, le film d’animation ‘’Yellow Submarine’’, cette fois le 17 juillet 1968.  Admettons que ce n’est pas tout à fait dans le même registre que les œuvres citées plus haut.  Nous vivons tous dans un sous-marin jaune, un sous-marin jaune…