Louis XVI, Louis Capet, Jean Airoldi

1793. L’ayant reconnu coupable la veille de ‘’conspiration contre la liberté publique et la sûreté générale de l’État’’, donc de haute trahison, la Convention passe au vote sur le sort du Citoyen Louis Capet, précédemment connu sous le nom de Sa Majesté, le roi Louis XVI.  On peut voir la transformation vestimentaire de Louis, suite à la visite du Citoyen Airoldi :

200px-Ludvig_XVI_av_Frankrike_porträtterad_av_AF_Callet  220px-Louis_XVI_at_the_Tour_du_Temple_Jean_Francois_Garneray_1755_1837

Le résultat du scrutin est comme suit : 366 votes pour la mort immédiate, 34 pour la mort avec sursis, 319 pour détention et bannissement, 2 pour travaux forcés (des p’tits drôles, ces deux-là).

Puisqu’il règne un léger malaise quant à l’interprétation des votes, certains membres de l’Assemblée, s’exclament ‘’pouvez-vous répéter la question?’’.  Le second tour aura donc lieu le lendemain, le 17.  Mais loin de moi l’idée de vous faire languir; voici donc le nouveau compte : 361 pour la mort immédiate, 360 contre.  À 50% plus un, le résultat est serré, mais suffisant pour sceller le sort du souverain déchu.  Après un ultime vote le 19 pour le sursis de peine, battu à 380 contre 310, ce sera donc un rendez-vous avec la guillotine le lundi suivant, 21 janvier.

Joignez-vous à moi pour souhaiter Bonne Fête à André Michelin, Fulgencio Batista, Frank Zamboni, René Angelil, Marie-Louise Roy,  Sade (pas le marquis, la chanteuse) et Kate Moss.

Les décorations sont déjà remisées?  Dans un sens c’est une bonne chose, car n’a-t-on pas tendance à mieux apprécier les choses desquelles nous avons été séparés?  Elles reviendront vite, car il ne reste plus que 342 jours avant Noël!