Louis Braille, Rudolph Nureyev, Frère André, Dizzie Gillespie, Don Martin

Malgré l’abondance d’évènements en ce 6 janvier, rien ne parvenait à m’inspirer.  Voici donc quelques grands disparus du jour.

1852. Louis Braille, inventeur français du système d’écriture tactile à points saillants.

250px-LouisBraille

Non, brailler n’est pas l’acte d’écrire en braille, mais pourrait par contre être une résultante émotive incontrôlée à ne pas comprendre son alphabet.

1937. Saint André Bessette, CSC, mieux connu sous le nom du frère André, portier au collège Notre-Dame, thaumaturge, collectionneur de béquilles et père de l’Oratoire Saint-Joseph.

220px-Saint_André_Bessette

1993. Rudolph Nureyev, star du Ballet de Kirov qui faussera compagnie à sa troupe (et aux gentils accompagnateurs du KGB) en faisant défection à l’aéroport du Bourget en 1961.

220px-Rudolf_Nurejev_1961

1993. John Birks ‘’Dizzy’’ Gillespie, trompettiste jazz à la virtuosité doublée de bajoues gonflables.

Dizzy

2000. Don Martin, cartooniste américain à l’humour absurde, qui aura fait les beaux jours du magazine MAD (1956-1988), puis de son concurrent Cracked (1988-1994) avec ses personnages aux pieds mous. Un héros de jeunesse…

200px-Cklutz

 

N’oublions quand même pas la riche cuvée du jour à la pouponnière: Jeanne d’Arc, Sherlock Holmes, Khalil Gibran, Sun Myung Moon, John De Lorean et Jean Forest.

2 Replies to “Louis Braille, Rudolph Nureyev, Frère André, Dizzie Gillespie, Don Martin”

  1. Bonjour aux lecteurs assidus de jour en jour et a notre auteur favori. J ajouterais simplement souligner l anniversaire a notre ami Jean Forest aujourd’hui !
    Jacques Rousseau

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.