Kaspar von Silenen, Vatican, Garde suisse pontificale

1506. Au terme d’une longue marche, le commandant Kaspar von Silenen, à la tête d’un contingent de 150 hallebardiers suisses, se présente au Vatican pour assurer la protection du pontife. La demande avait été formulée par le pape Jules II auprès de la Diète suisse, qu’il ne faut pas confondre ici avec des régimes amaigrissants, quoique la forme physique de ces mercenaires pouvait (et même encore aujourd’hui) en faire saliver plus d’une.

Swiss_Guard-_LobozPics

Mais pourquoi des gardes suisses à Rome, me demanderiez-vous? Depuis le XVe siècle, ces gardes du corps d’élite étaient populaires auprès des différentes cours européennes.  Malgré les  bouleversements politiques, leur loyauté envers leur employeur demeurait indéfectible.  Cette Garde est considérée la plus petite armée du monde encore en activité.  Comme en diraient plusieurs, pour le plus petit état du monde, c’est ben en masse…

Garde_suisse

Aujourd’hui, au terme d’un entrainement militaire, les volontaires de citoyenneté suisse retenus, lors d’une cérémonie se déroulant le 6 mai, devront prononcer le serment suivant :

‘’Je jure de servir avec fidélité, loyauté et honneur le Souverain Pontife [nom du Pape] et ses légitimes successeurs, ainsi que de me consacrer à eux de toutes mes forces, offrant, si cela est nécessaire, ma vie pour leur défense. J’assume également ces engagements à l’égard du Sacré Collège des cardinaux pendant la vacance du Siège apostolique. Je promets en outre au commandant et aux autres supérieurs respect, fidélité et obéissance. Je jure d’observer tout ce que l’honneur exige de mon état.’’

L’uniforme d’aujourd’hui, créé en 1914 par Jules Repond, inspiré des fresques de Raphaël, est fabriqué sur mesure pour chaque garde et béni par le Saint-Père.  Au terme du service, cet uniforme doit être détruit au hachoir, évitant ainsi toute utilisation frauduleuse ou abusive.  Fera-t-on appel à Jean Airoldi pour la prochaine mouture?…

Dans quelques jours, soit le 31 janvier 2015, prendra fin le mandat du dirigeant actuel de la Garde suisse pontificale, le colonel Rudolph Anrig.  Ce dernier, en poste depuis huit ans, avait la réputation de diriger sa garnison tel un dictateur, ce qui n’aurait pas eu l’heur de plaire au boss, le pape François. Que son successeur se le tienne pour dit!

Papa_Francesco_entra_nella_Domus_Sanctae_Marthae

Souhaitons Bonne Fête aujourd’hui à Ludger Duvernay, Marcel Dassault, Bill Bixby, John Hurt, Marcelle Langelier, Mike Bossy et Hikaru Walter Sulu.