SS City of Boston, Alexander Keith, William Thompson

1870. Assurant la liaison entre New York et Liverpool, le SS City of Boston quitte le port de Halifax après une brève escale d’approvisionnement. C’est la dernière fois que l’on aura vu le trois-mâts, concluant donc à sa disparition, ainsi que ses 207 passagers et membres d’équipage. Une malencontreuse rencontre avec un iceberg, ou une tempête en mer?  Deux scénarios plausibles; l’affaire est donc classée.

city_of_boston_ss_sketch_tr_373

Classée?  Ouais, sauf que cinq ans plus tard, un incident dans le port allemand de Bremerhaven éveille des soupçons.  Le 11 décembre 1875, alors qu’on complète le chargement d’un navire, le  Mosel, un débardeur échappe un baril sur le quai.  On n’aura pas à le congédier pour sa maladresse puisqu’il est tué sur le coup par l’explosion du baril, ainsi que 79 autres personnes autour de lui, la plupart sur le pont du bateau.

220px-Steamship_Mosel_bombed_1875

Quelques instants plus tard, sur un autre bateau mouillant à proximité dans le port de Bremerhaven, un passager du nom de William Thompson, ayant été témoin de la tragédie, se rend à sa cabine, prend son arme et s’enlève la vie.

L’enquête qui s’ensuit démontre que le baril était bourré de dynamite avec minuterie, ne devant par contre sauter qu’une fois le bateau en haute mer.  Le but?  Tirer une forte réclamation d’assurance, souscrite par Thompson lui-même, suite à la disparition du navire.  Il est également démontré que Thompson n’est qu’un nom d’emprunt pour  Alexander (Sandy) Keith Jr., un criminel notoire d’Halifax en cabale en Allemagne (sous un autre alias, William King Thomas), qui aurait également été un agent secret pour les confédérés durant la guerre de Sécession.  Était-ce l’Alexander Keith de la populaire bière des maritimes?  Presque, mais il n’était que le neveu du fondateur de la brasserie du même nom, ayant travaillé quelque temps pour lui en tant que commis.

220px-William_King_Thomas

Et le lien avec le SS City of Boston?  Ça aurait l’air qu’un monsieur Thompson, originaire d’Halifax, se trouvait à New York en 1870.  Il aurait perdu une importante cargaison de fourrures dans la disparition du SS City of Boston.  Malheureusement pour les fins limiers, il s’avère que ce Thompson, prénommé James, était un vrai commerçant, ce qui en quelque sorte coule le lien entre les deux évènements.  Ironiquement, il n’avait pas pu assurer sa marchandise…

300px-Memorial_in_St_Pancras_Parish_Church_London

Au fil des ans, l’opérateur du SS City of Boston, la compagnie Inman Line, aura perdu quelques autres bâtiments, dont le SS City of Montreal, emporté par un incendie à bord le 12 août 1887, à environ 600 kilomètres de Terre-Neuve.

330!