Victoria, Stanley & CNRHL

1875. Grande première mondiale, alors que le Victoria Skating Rink de Montréal accueille le premier match de hockey intérieur. C’est également le premier match préalablement annoncé dans un journal, la Gazette, ainsi que résumé dans l’édition du lendemain.

250px-Victoria-rink-1893

Pour ce match inaugural, on verra d’autres premières, dont l’instauration de règles (incluant la limite de 60 minutes) et la participation d’un arbitre, la quantité de joueurs (9 pour chaque équipe), l’introduction de gardiens de buts et l’utilisation d’un palet de bois, l’ancêtre de la rondelle.   Les équipes  sont formées de membres du club de patinage de Victoria et d’étudiants de l’université McGill.  Pour l’occasion, l’équipement, des patins et bâtons empruntés du shinny, sera importé de Nouvelle Écosse par James Creighton, l’instigateur de l’évènement.

Jusqu’à ce moment, le projectile le plus souvent utilisé étant la balle de crosse, il faut une alternative avec moins de potentiel meurtrier, la surface de jeu étant réduite (à peu près les dimensions d’une patinoire moderne), la présence de fenêtres, mais surtout celle de spectateurs en bordure de l’aire de jeu, alors que la bande est encore inexistante.  Le palet, ou rondelle de bois, qui ne fera que glisser sur la glace est adopté.  Il va sans dire que les mises en échec et les passes par la pas-de-bande ne sont pas permises.

L’édifice de deux étages, construit au 49 (depuis changé au numéro civique 1187) rue Drummond, sur un budget de 12 000$, avait ouvert ses portes le 24 décembre 1862, un beau jour, quoi!  Parmi les faits marquants, on notera que c’est le premier building à être électrifié au Canada.  En février 1889, le Gouverneur Général du Canada, Lord Frederick Arthur Stanley, 1er baron Stanley de Preston, 16e comte de Derby, y verra son premier match de hockey.  L’honorable monsieur sera tellement emballé qu’il offrira une coupe en son nom, dont le premier récipiendaire  en 1893 sera le Montreal Hockey Club.

240px-Lord_Stanley_of_Preston 220px-Premiere_Coupe_Stanley_1893 220px-First_Stanley_Cup

 

C’est dans ce building également que pour la première fois, le score sera retransmis ‘’LIVE’’ grâce à un lien télégraphique, justement durant une finale de la coupe du monsieur ci-haut mentionné entre Montréal et Winnipeg en 1896.

L’entretien inadéquat au début du siècle contribuera au déclin du building, qui sera finalement vendu en 1925 à la Stanley Realty Corporation, qui le démolira pour y ériger un garage pour stationnement.  Le tout dernier match, une demi-finale, sera disputé le  3 mars 1925 (Joyeux 50e!) entre les employés du garage et les ceux des bureaux du Canadian National Railway Hockey League, devant une assistance de 1 200 personnes.