Noël Blanc

1942. Suite à une première prestation LIVE, le 25 décembre précédent à son émission radiophonique The Kraft Music Hall, c’est accompagné du John Scott Trotter Orchestra et les Ken Darby Singers, que Bing Crosby enregistre dans les studios Decca Records la chanson White Christmas.

Single_Bing_Crosby_-_White_Christmas_cover  IBerlin

À première lecture, Crosby juge la chanson, une simple mélodie accompagnée d’à peine huit lignes de texte, ‘’correcte’’, sans plus.  Pour sa part, l’auteur Irving Berlin est convaincu avoir pondu sa meilleure chanson, correction, LA meilleure chanson écrite par quiconque.  Berlin, le prolifique auteur-compositeur (près de 1 500 titres à son actif) aura finalement raison, la version originale avec Bing Crosby dépassant au fil des ans les 100 millions de disques vendus sur la planète, sans compter les reprises avec d’autres artistes ajoutant quelque 70 millions de copies supplémentaires à ce jour.

290px-Dohle_(Corvus_monedula)_d1

Réagissant à l’immense popularité de la chanson, Crosby insistera que c’est tout à l’honneur du compositeur, ajoutant humblement qu’à sa place, une corneille avec un bec de lièvre, ou en version érudite, un choucas des tours (coloeus monedula) affligé d’une fente labio-palatine, aurait connu autant de succès.  Bon, ça sent ici l’anti Capitaine Bonhomme.

Hi!Ha! Tremblay

À bien y penser, un Hi!Ha! édenté du lac Saint-Jean a bien surfé, 25 ans minimum, avec son Temps d’une Dinde.

Allez, il ne reste que 209 jours…

Superman

Ce fut hier une journée frustrante pour moi.  Alors que le temps s’avérait incertain pour le reste de la semaine, je profitais de cette belle journée pour faire ma première sortie de vélo de la saison.  Un peu tard, diront certains, mais vieux motard que jamais.  L’intention était de m’en tenir à une courte ballade, question de m’assurer que cette rencontre initiale avec la selle reste dans les limites du confortable.

Or à peine 9 kilomètres franchis, j’ai commencé à ressentir un malaise derrière le genou gauche, une inflammation autour de la tête du péroné, vestige d’une vieille blessure dont les séquelles semblent m’avoir adopté pour le très long terme.  Sachant que ce malaise dégénère rapidement en douleur vive,  le retour à la maison se transformerait d’agréable ballade en supplice.

Peu de temps après, c’était la crevaison du pneu arrière.  La douleur, aussi débilitante puisse-t-elle être pour mouliner, n‘est presque pas ressentie pour la marche, voire même le jog, ce qui est en soi une bonne nouvelle.  Sauf qu’il me restait près de 7 kilomètres à marcher pour me rendre à destination, mon appli d’entraînement confirmant ces données.  Je sais, je n’allais manquer aucun rendez-vous et le temps était relativement beau.  Cette marche m’a donc donné le loisir de ruminer longuement sur le sens de la vie et le déclin physique du sexagénaire, pensant entre autre à annoncer la bécane sur Kijiji.  Le spleen, quoi…

Pardonnez-moi cette tranche de vie personnelle, mais j’y voyais  là un bon préambule à l’évènement du jour.

1995. Lors d’une compétition au centre équestre de Commonwealth Park, à Culpeper en Virginie, le cheval Eastern ‘’Buck’’ Express refuse soudainement de négocier la troisième barrière du parcours, propulsant son propriétaire et cavalier, Christopher Reeve par-dessus bord. Dans sa chute, tête première au sol, deux vertèbres cervicales se brisent et la moelle épinière est sectionnée.

Clarksupescompare 220px-Christopher_Reeve_MIT

Ayant cessé de respirer, les ambulanciers réussiront à le maintenir en vie jusqu’à son transfert à l’hôpital.  Sauvé, Superman sera dorénavant réduit à un rôle de tétraplégique, combattant son handicap pendant près de 10 ans avant d’être foudroyé à l’âge de 52 ans d’une crise cardiaque.

Que disais-je à propos de mon p’tit bobo à la papatte et autres frustrations?  Merci à cette belle vie, merci, merci, merci!

Désolés!

1998. C’est aujourd’hui la National Sorry Day en Australie. Ce jour commémore le dépôt au parlement australien, le 26 mai 1997, du rapport intitulé ‘’Bringing Them Home’’, une brique de 680 pages résultant d’une commission d’enquête commandée deux ans plus tôt sur le sort des générations volées, ces enfants d’Aborigènes enlevés de force à leurs parents par le gouvernement , une pratique ayant ses origines avec la Aboriginal Protection Act de 1869 qui durera jusqu’en 1969.

australia-and-aboriginies-19-728

L’idée était d’appliquer une approche eugéniste (non, rien à voir avec notre vedette locale de tennis) pour assurer la pérennité de la race blanche, dite ‘’supérieure’’ sur les colonisés, donc  de race ‘’inférieure’’, qui viendraient à disparaître avec le temps.  Une forme de génocide, à dose homéopathique.  Par contre, l’augmentation de métis augmentait, menaçant la pureté de la race blanche, puis les Aborigènes ne semblaient pas près de l’extinction.  Il fallait donc intervenir (darwinisme social) pour que l’évolution garde le ‘’droit chemin’’.  Enlevés de leurs parents, les enfants métis étaient donc placés dans des orphelinats, pour assimilation à la race blanche, un processus qu’on estimait pouvoir se compléter en 5 ou 6 générations.  Les estimés varient entre 50 000 et 100 000 victimes.

The taking of the children The taking of the children1

En fait, les excuses publiques tarderont et ne seront livrées par le premier ministre Kevin Rudd que le 13 février 2008, devant le parlement australien.

Fontaine et Harper

Pour sa part, le gouvernement canadien fera son propre acte de contrition vis-à-vis ses quelques 150 000 victimes autocthones, le 11 juin de la même année, pour les traitements abusifs subis dans des pensionnats subventionnés par l’État.  Une somme compensatoire de 2,2 milliards de dollars a été budgétée pour couvrir les réclamations de survivants.  Nous sommes quand même moins pingres que les australiens, ces derniers ayant omis ‘’to put their money where their mouth is’’…

Et pendant ce temps, la Turquie…

 

Abdallah, François, Tintin et Saint Nicholas

1946. À la conclusion de négociations avec la Grande-Bretagne, c’est la déclaration d’indépendance pour l’Émirat hachémite de Transjordanie, jusqu’à ce moment un protectorat britannique.

Flag_of_Jordan.svg

L’émir Abdallah bin al-Hussein est couronné roi de Transjordanie, sous le nom Abdallah 1er.  Au terme de la Guerre de Palestine, où suite à d’autres négociations, cette fois  avec Israël et autres pays de la Ligue arabe, Abdallah 1er prendra le contrôle de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, simplifiant le nom de ce nouvel ensemble en biffant le préfixe ‘’Trans-‘’, pour ne garder que Jordanie.

Kingabdullahbinhussein

Il appert que des rencontres informelles, difficilement vérifiables selon des sources de l’époque et contestées par d’autres, d’Abdallah 1er avec le premier ministre israélite David Ben Gourion et Golda Meir, une étoile montante au sein de son cabinet et le journaliste globe-trotteur François Bugingo auraient été instrumentales au rapprochement des parties.

Bugingo Tintin

Le règne d’Abdallah 1er ne sera malheureusement que de courte durée, alors qu’il est assassiné le 20 juillet 1951 lors d’une visite à Jérusalem, sous les yeux horrifiés de Tintin.   Ce reporter, un autre membre allégué de l’organisme Mythomanes sans Frontières aurait pris la relève, à pied levé, de monsieur Bugingo, ce dernier  étant pris ce même jour à couvrir un test américain de bombe atomique dans le bucolique atoll corallien d’Eniwetok des îles Marshall, au milieu de l’océan Pacifique.

Une chance qu’il ne reste plus que 7 mois avant le retour du Père Noël…

Hugo, en bref

1885.’C’est ici le combat du jour et de la nuit… Je vois la lumière noire’’. Telles seraient les dernières paroles de Victor Hugo avant de s’éteindre, à l’âge de 83 ans.

Victor_Hugo_001 220px-Funérailles_de_Victor_Hugo,_31_mai_1885

La France, orpheline d’un monument de la littérature française, lui accordera par décret des obsèques nationales.  Le catafalque du défunt sera placé sous un autre monument, l’Arc de triomphe, lors de ses funérailles.  Originalement destiné au Père Lachaise pour son inhumation, le père de Les Misérables sera plutôt ‘’surclassé’’ au Panthéon,  rejoignant ainsi Voltaire et Jean-Jacques Rousseau, deux potes occupant les lieux depuis près d’un siècle.  Le cortège s’étendra sur plusieurs kilomètres, devant une foule estimée à deux millions de personnes.

Ce sera tout pour aujourd’hui.

de mutilations

1972. Journée éprouvante à la basilique Saint-Pierre de Rome pour La Pietà, le chef-d’œuvre de Michel-Ange.

Michelangelo's_Pietà_Saint_Peter's_Basilica_Vatican_City Laszlo_Toth_1972

En effet, la Vierge Marie douloureuse aura une autre raison de l’être, alors qu’elle est sauvagement attaquée par un visiteur australien d’origine hongroise, Laszlo Toth, hurlant qu’il est Jésus-Christ, revenu des morts.

A combo photo shows a detail view of the damaged Michelangelo's Pieta and it after restoration works at the Vatican. Forty-one years ago, a crazed Hungarian named Laszlo Toth jumped an altar railing in St. Peter's Basilica and dealt 12 hammer blows to Michelangelo's Pieta, severely damaging the Renaissance masterpiece.To mark the attack on May 21, 1972, the Vatican Museums held a day-long seminar on May 21, 2013 on the statue, the incident, and what subsequently became one of the most delicate and controversial art restorations in history. Musei Vaticani/Handout via Reuters
A combo photo shows a detail view of the damaged Michelangelo’s Pieta and it after restoration works at the Vatican. Forty-one years ago, a crazed Hungarian named Laszlo Toth jumped an altar railing in St. Peter’s Basilica and dealt 12 hammer blows to Michelangelo’s Pieta, severely damaging the Renaissance masterpiece.To mark the attack on May 21, 1972, the Vatican Museums held a day-long seminar on May 21, 2013 on the statue, the incident, and what subsequently became one of the most delicate and controversial art restorations in history. Musei Vaticani/Handout via Reuters

 

N’ayant visiblement pas Toth ses facultés, ce géologue réussira à lui asséner près d’une quinzaine de coups de marteau avant d’être maîtrisé par d’autres visiteurs, dont le sculpteur américain Bob Cassilly.  Durant cette courte escarmouche, Marie perd l’avant-bras gauche, son nez et un bout de paupière. Néanmoins (…) suite à une convalescence de 10 mois, la douloureuse, comme neuve, reprendra du service, cette fois à l’abri derrière une vitre blindée.

 

 

1936. Puisque sur le thème de membres manquants célèbres et de personnages troubles, soulignons l’anniversaire de l’arrestation (c’était en fait le 20 mai) de Sada Abe, quelques jours après avoir étranglé à mort dans un hôtel d’amour, Kichizo Ishida, son patron devenu amant.  Cette servante/serveuse/geisha/prostituée aurait conservé dans son sac à main les parties génitales de son amant.

Tombée follement amoureuse de lui, elle ne pourra souffrir de le partager avec quiconque.  Interrogée sur les raisons de l’amputation de sa victime, elle affirmera candidement qu’à défaut de son corps ou sa tête, elle tenait à conserver ce qui lui rappelait les plus beaux souvenirs de cette relation sulfureuse.

250px-Sada_Abe

C’était d’ailleurs plus pratique pour perpétuer sa relation, maintenant nécrophile, sur…le pouce.  Voyez l’effet de terreur qu’elle provoque sur les policiers du poste de Takanawa, à Tokio; parions que la photo fut prise après une ‘’pénible’’ séance d’interrogatoire.

 

Son histoire fera sensation au Japon, générant une Sadamanie et inspirera textes et films, dont le controversé ‘’L’Empire des sens’’ (1976), qui connaîtra beaucoup plus de succès que des navets inspirés d’un autre incident datant de 1993, cette fois aux USA, tels ‘’John Wayne Bobbitt : Uncut’’ ou ‘’Frankenpenis’’.

215px-In_the_Realm_of_the_Senses  150px-Bobbitt_Uncut

Ignace

1521. C’est le siège de la ville de Pampelune par une coalition franco-béarno-navarraise, commanditée par le roi François 1er, le même qui permettra en 1524, Giovanni da Verrazzano, puis en 1534, Jacques Cartier de venir se métamorphoser en ponts sur le nouveau continent.

François_Ier_Louvre (1) 250px-GiovanniVerrazano Jacques_Cartier_by_Hamel

Les assiégés, espagnols, croulant sous le nombre, songent à se rendre, mais un officier gentilhomme d’origine basque, ambitieux, les exhorte à tenir bon.  Malheureusement pour lui, un boulet de canon ennemi vient en ce jour le faucher au bas du corps.  Alors que les hostilités font toujours rage, il est ramené chez lui, où les médecins confirment des blessures sérieuses aux deux jambes, la droite étant fracturée et nécessitant des opérations.  Il faut garder en tête que la médecine de l’époque n’a pas le raffinement de celle d’aujourd’hui, ce qui inclut l’absence de produits  anesthésiants modernes.

220px-Ignatius_of_Loyola_(militant)  St_Ignatius_of_Loyola_(1491-1556)_Founder_of_the_Jesuits

Ce sera donc une longue et souffrante convalescence de 10 mois pour Iñigo Perez de Loyola, ou Ignace de Loyola, preux chevalier forcé à la retraite de l’armée espagnole.  Il aura amplement de temps pour la lecture, mais n’aura que des textes religieux à sa disposition.  Ces lectures, doublées de songes dans lesquels il voit apparaître la Vierge et le Saint Enfant Jésus (peut-être alors est-il pris de douleurs délirantes ou serait-ce l’effet de produits analgésiques aux propriétés hallucinogènes, mais on lui donnera le bénéfice du doute), le convertiront en conquistador de la chrétienté en Terre Sainte.

220px-LaMorenetaVirginOfMontserrat

En route pour Jérusalem, il s’arrêtera au monastère bénédictin de Montserrat, où il troquera ses habits militaires et armes, laissés devant la Vierge noire, pour une simple soutane de toile.  Mal rétabli, il remettra son pèlerinage à plus tard, passant plutôt plusieurs mois dans une grotte près de Manrèse, préférant peut-être déambuler aux abords d’un talus, la jambe droite (plus courte) en amont.  Ne prenez pas ce dernier commentaire au pied de la lettre; me croyant drôle, j’avoue ici faire de l’esprit de bottine.

Quoique son histoire soit fascinante, je vous épargnerai les détails, voulant m’en tenir à l’évènement du jour, ainsi qu’à mon quota journalier de mots, malgré le silence d’hier.  D’ailleurs, j’imagine avoir déjà perdu l’intérêt de quelques fidèles.  Pour condenser, disons qu’il sera un des cofondateurs et élu, en 1541, le premier supérieur général de la Compagnie de Jésus (Jésuites).

Et Pampelune alors?  Les espagnols auront profité de son absence inopportune pour finalement aller de l’avant avec le plan original de reddition.  Que voulez-vous?…

Patriotes

Bonne fête des Patriotes!  Au moment de mettre en ligne, il m’a été impossible de vérifier si l’équipe viendrait nous rendre visite.  De toute façon, avec le quart Tom Brady en pénitence, ça aurait quelque peu dilué les festivités.  Un dégonflement, quoi.

Patriots1642. Bonne fête, Montréal! Engagés par Jérôme le Royer, sieur de La Dauversière, chef de la Société Notre-Dame de Montréal, Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance fondent Ville-Marie.

1896. Comme c’est la tradition, c’est jour (au calendrier julien) de grandes festivités pour les cérémonies de couronnement de l’empereur Nicholas II de Russie et de son impératrice d’épouse Alexandra Feodorovna.

220px-Coronation_of_Nicholas_II

Le bon peuple est convié à la fête qui se déroulera dans le champ de Khodynka,  un terrain vague près de Moscou.  En plus de spectacles divers, on y distribuera à tous un gobelet souvenir de métal émaillé sur lequel sont gravées les initiales de Nick et Alex, le couple royal, ainsi qu’un lunch comprenant saucisson, noisettes, raisins secs et figues.

220px-Gobelet-Khodynka-reproduction

Les organisateurs, ne se formalisant guère de l’état lamentable du terrain, avec son ravin creusé pour l’extraction de sable pour l’entretien des rues moscovites et la présence de puits inadéquatement colmatés datant de l’Exposition Française de 1891, auront omis de faire les correctifs de base avant l’évènement.

La foule commence à se masser aux abords du site dès la veille.  À minuit, déjà estimée  à 200 000, elle doublera avant l’aube.  Or, l’accès n’étant prévu que pour 10h00, on s’impatiente, tels des parents frustrés lors d’un cocothon lavalois.  Les préposés à la distribution de gobelets et à l’accès paniquent et commencent à lancer les gobelets sur la foule frustrée qui déferle sur le site, convergeant vers une série de cabanes où la bouffe gratos les attend.  C’est ici que le ravin et les puits commencent à accueillir les premiers de cet afflux compact à y tomber et trébucher, piétinés à mort par les suivants, ne pouvant les éviter.  Au final, le bilan sera de 1 389 morts et presque autant de blessés.

Cette tragédie de début de règne, où selon la perception populaire, l’empereur serait resté insensible à l’incident, laissera un goût amer dans la bouche de la population russe.

de phallocratie

1862. Publication de l’Ordre Général no. 28, émanant des quartiers généraux du département du golfe de l’Union, à la Nouvelle-Orléans. Le terme golfe n’ayant pas encore été amputé de sa dernière voyelle, ceci n’a aucun lien avec une quelconque activité ludique où des gentlemen traversent de bucoliques paysages en tapant de petites balles blanches, tout en récitant des mantras à connotation religieuse.

220px-General_Benjamin_Butler_Brady-Handy

La guerre de Sécession fait rage.  Fraîchement tombée aux mains de l’armée unioniste, la Nouvelle-Orléans est soumise à la loi martiale, sous les ordres du major général Benjamin Butler.   Ce règne n’est visiblement pas apprécié par la population locale, majoritairement féminine puisque bien des ‘’gars de la place’’ sont absents, partis servir dans les forces confédérées.  Irrité de voir ses p’tits gars à la tunique bleue invectivés, voire même agressés par crachats ou douches des contenus de pots de chambres, il pond cette règle statuant que si une femme agresse, insulte ou démontre une attitude de mépris envers un soldat ou officier fédéral, elle sera considérée, donc traitée au même titre qu’une femme de la ville sollicitant des activités intimes.  À bien y penser, n’est-ce pas là le propre d’une prostituée que de se montrer souriante, gentille et pleine de sollicitude devant un inconnu sur la voie publique?  La caricature d’époque ci-dessous illustre de gentes dames crachant sur les GO (gentils officiers) avant la loi 28, puis démontrer une attitude plus appropriée par la suite.

200px-LadiesNOLAButlerProclamation

Cet ordre, interprété par les femmes de la Nouvelle-Orléans comme la légalisation implicite du viol, provoquera des vagues de protestation, tant au nord qu’au sud des États-qui-ne-sont-plus-Unis, ainsi qu’en France et en Angleterre.  La Chambre des Lords britannique la qualifiera de proclamation des plus haineuses, des plus grotesques, brutales et insultantes à l’égard de chaque femme de la Nouvelle-Orléans.   Cet incident finira par rattraper ce sympathique gestionnaire de l’école phallocratique, probablement une nomination politique par un ancêtre d’un premier ministre conservateur, alors qu’on le remplacera le 16 décembre par un militaire moins controversé, le major général Nathaniel P. Banks.

Comme en fait foi l’attitude de la haute hiérarchie militaire canadienne ces jours-ci sur le traitement des incidents d’abus et d’harcèlement sexuels vis-à-vis les femmes au sein des Forces, le fantôme du major général Butler doit encore hanter certains quartiers généraux…

————————————————-

Déjà un an, demain, d’écoulé depuis mon changement de statut d’acheteur à celui de blogueur et…rentier.  Mes salutations aux collègues et ami(e)s avec qui j’ai partagé de belles années, vous espérant tous autant choyé(e)s que moi par la vie.

223 jours!…

Lina

1939. Naissance aujourd’hui dans un hôpital de Pauranga, au Pérou, de Gerardo, 2,7 kg, par césarienne.

Avouons que si la nouvelle s’arrêtait là, elle n’aurait d’intérêt que pour sa famille immédiate. Or les journaux de l’époque font grand cas de l’évènement, non pas à cause du petit, mais de sa mère, Lina Medina qui, à peine âgée de 5 ans, 7 mois et 17 jours, fracasse le record mondial de la plus jeune mère de l’histoire.

lina-medina-in-hospital 150px-Lina_Medina

Inquiets d’un gonflement anormal à l’abdomen, les parents consultent d’abord des shamans, puis se rendent à l’hôpital d’un village voisin, où la crainte initiale d’une tumeur est remplacée par le verdict d’une grossesse de 7 mois.  Furieux, le médecin de service accuse le père de relation incestueuse, alerte la police, qui procède à son arrestation.  Faute de preuves et Lina refusant (ou ne pouvant) éclaircir les autorités quant à la cause possible de son état, on libère le paternel.  Certains auraient invoqué une immaculée conception, mais cette thèse, jugée loufoque, ne sera pas retenue, le mystère autour de l’identité du père perdurant jusqu’à ce jour.

LINA-MEDINA-with-her-son-and-a-doll

Précoce, elle aura eu ses premières règles avant l’âge de 3 ans, les seins se développant à 4 ans.  Malgré une grandeur normale de 1,15 mètre (45¼ pouces) pour une enfant de son âge, la maturation osseuse et l’élargissement pelvien sont déjà bien entamés au moment de la grossesse.  C’est un phénomène de déséquilibre hormonal très rare, mais pas impossible.  Or la maturité psychologique ayant suivi une courbe plus naturelle, la Lina de 5-6 ans aura plus d’intérêt pour ses jouets et poupées que pour son fils.  Le petit Gerardo n’apprendra d’ailleurs qu’à l’âge de 10 ans que celle qu’il croyait être sa sœur est en fait sa mère.  Méchant choc.

Pour ceux et celles avides de connaître les détails juteux de la suite, vous serez déçus, car ici s’arrête l’histoire.  Les principaux intéressés et leur entourage resteront discrets, gardant à saine distance les offres, certaines farfelues, de médias et organismes internationaux pour mousser leur notoriété et contribuer à leur ‘’prospérité’’.  Sage décision; parlez-en aux sœurs Dionne…

Dionne5