Cinco de Mayo

1862. Journée historique pour la petite ville de Puebla de Los Angeles, alors que les 2 000 hommes du général Ignacio Zaragoza, avec peu de ressources, réussissent non seulement à tenir tête, mais vaincre une armée française reconnue comme une des meilleures au monde, beaucoup mieux équipée, forte de près de 6 000 hommes. Voici une source d’inspiration pour le prochain match de  nos Glorieux, soit los seis mayo, à la condition bien sûr de sauter le prochain paragraphe et ne reprendre la lecture qu’au suivant…

240px-Batalla_de_Puebla  200px-Cinco_de_Mayo,_1901_poster

Ce n’est que partie remise car l’année suivante, les troupes françaises viendront à bout de l’armée mexicaine et captureront la capitale, Mexico City.

220px-X-Large_Portrait_of_MaximilianoLa France de Napoléon III, de connivence avec l’establishment conservateur local, y installera à la tête du Mexique Ferdinand Maximilien Joseph de Habsbourg-Lorraine, membre de la famille impériale d’Autriche, sous le nom d’empereur Maximilien 1er.   N’est-il pas handsome, avec sa cape de super-héros?

 

Ce nouveau régime ne durera que 3 ans, alors que les forces républicaines loyales à Benito Juàrez reprendront Mexico, mettront l’occupant  français à la porte et exécuteront Max la Marionnette.

Benito Juarez

Le tout avait débuté par une décision du gouvernement Juàrez en 1861 de suspendre pour deux ans le paiement de la lourde dette extérieure mexicaine à ses créanciers, principalement la Grande-Bretagne, l’Espagne et la France.  Alors que les deux premiers viennent à négocier une entente avec le Mexique, la France préfère envahir ce pays fragilisé, y voyant plutôt une nouvelle opportunité de venir s’installer en terre d’Amérique et  venir en aide aux confédérés en cette guerre de Sécession sévissant aux États-Unis.  Heureusement pour le président américain Lincoln, l’occupation française du Mexique sera trop ardue pour n’avoir qu’une influence marginale sur le déroulement de la guerre civile américaine.

Quoique reconnue pour sa valeur historique, El Cinco de Mayo, ne commémore au Mexique que la bataille de Pueblo, alors que la fête nationale commémorant l’indépendance du Mexique est le 16 septembre.  Ce 5 mai est donc davantage fêté par les américains, surtout de souche mexicaine, dans une vingtaine d’états, que chez leurs voisins du sud. Tequila!