Fête nationale

Voici encore un peu de récupération, espérant que vous ayez déjà oublié la cuvée 2014…

1880. Un chant patriotique canadien-français, composé par Calixa Lavallée et Adolphe-Basile Routhier pour le compte de la Société Saint-Jean-Baptiste, est entonné pour la première fois. Dans le cadre des festivités du centenaire de la Confédération en 1967, un effort est entrepris pour officialiser ‘’Ô Canada’’ comme hymne national, ce qui ne sera finalement concrétisé qu’en juin 1980.

Fête nationale

1975. Pendant ce temps, cette même Société Saint-Jean-Baptiste aurait levé le nez sur ce chant patriotique, étant supplanté dans le cœur collectif par ‘’Gens du pays’’, un nouvel hymne d’amour proposé par notre Gilles Vigneault national. Bon, l’Ô Canada demeure quand même un populaire cri de ralliement, fort apprécié des p’tits gars du Canadien et leurs fans, surtout lorsque livré par madame Reno; pour le reste, on laissera ça au ROC.

Fleur de parapluie

La Saint-Jean, rebaptisée  Fête nationale depuis l’époque Lévesque, est l’occasion d’agglutinement de milliers de québécois, tenant un drapeau d’une main et la blonde, le p’tit ou une Bud de l’autre, piétinant un sol boueux sous la pluie, celle-ci habituellement fidèle au rendez-vous,.  Or depuis l’annexion de la Vieille Capitale à Labeaumeland, on a pu noter une baisse d’assistance marquée sur les pas assez Pleines d’Abraham.  Du côté de Montréal, après le Mont-Royal, c’est le parc Maisonneuve qui s’est retrouvé orphelin de l’évènement, maintenant présenté sur la sympathique et intime Place des Festivals.  On chuchote que le prochain site à l’étude serait la ruelle Beau-Dommage…

Avec tout ça, nous sommes déjà à mi-chemin vers la veille de Noël.  Enjoy!