Québec!

1608. Bonne fête, Québec!

C’est en effet aujourd’hui que Samuel de Champlain jette son dévolu sur cet endroit, au pied du Cap Diamant. À ses yeux le site stratégiquement placé sur les bords de ce grand fleuve et  bien fourni en noyers, il y entreprend immédiatement la construction d’un comptoir,  l’Abitation de Québec.

Champlain et l'Abitation

AbitationL’Abitation sera formé de trois bâtiments de deux étages, collés, avec galeries au deuxième et un fossé entourant le complexe, question de rendre l’accès un peu plus pénible pour les Iroquois, les Espagnols ou les Anglais, tous considérés méchants.  Le premier terminé étant le magasin, on peut aujourd’hui comprendre cette propension quasi maladive aux emplettes pour l’Homo Magasinus.

Dès les premiers jours, il y a odeur de complot, alors que Jean Duval, le serrurier, aurait ourdi avec quelques complices l’assassinat du boss, pour ensuite vendre la petite colonie aux Espagnols, les commanditaires.  Or un des complices, dégonflé, se confie à Sam, qui ne la trouvera pas drôle.  Le premier Duval d’Amérique sera donc pendu et sa tête exhibée sur une pique, un message clair destiné aux méchants Espagnols, puis les Anglais et les Iroquois, tout aussi méchants; et pourquoi pas, pour les potentiels traîtres français itou.

Quoique privé d’un serrurier, ce ne sera pas le premier souci de Champlain sur ce chantier, car l’hiver qui suivra sera très pénible, alors que 16 des 24 Français y résidant succomberont au scorbut.

Labaume et évêque

Le scorbut aura fait des ravages aux débuts de la colonie.  Quatre siècles plus tard, les gens de Québec n’auront plus à craindre de cette maladie mortelle due à une carence délétère en vitamine C.  Par contre, un genre de ferveur, pire, une rage nostalgique pour le hockey (score-but, la poignez-vous?) ne cessera de hanter les bonnes gens de Québec, au point où quelques illuminés auraient succombé à une petite voix, tel un chant de sirènes susurrant ‘’bâtis-le et ils reviendront… ‘’  nouveau colisée