Liberté, Égalité, Austérité

1953. La guerre d’Indochine coûte cher à la France. Malgré un faible taux de chômage, l’économie française tire de l’aile; il faut rétablir l’équilibre budgétaire. Joseph Laniel, un industriel fraîchement installé à la présidence du Conseil, décrète un plan d’austérité pour ramener l’équilibre budgétaire de l’État.  Ainsi est introduite une réforme du statut de la fonction publique, incluant gels de salaires, suppressions de postes et le recul de l’âge de la retraite de tous les fonctionnaires.

Les premiers à réagir, le 4 août, seront les postiers, avant même le réveil de leur syndicat.  Au cours des jours, suivront les cheminots, les gaziers, les mineurs, les majeurs (ces derniers ne sont ajoutés ici que pour l’effet comique), les travailleurs du métro parisien, d’Air France et autres transporteurs, les téléphonistes, les éboueurs, culminant les 13 et 14 avec une grève générale dépassant les 4 millions de participants. On en voit d’ailleurs s’agglutiner à un arrêt d’autobus; allez savoir pourquoi…

Français retraites

Laniel, une tête forte de la droite maintient la ligne dure.  Puisqu’en pleine période de vacances estivales, plusieurs vacanciers restent coincés en villégiature, ce qui en soi n’est pas jojo, les banques étant fermées itou.

 

Avec un mouvement d’une telle ampleur, on sent l’essoufflement assez rapidement, tant du côté syndical que gouvernemental.  Les négociations sont entamées le 15, une entente est signée le 20, suivie cinq jours plus tard par le retour au travail.  Les syndicats parviennent à sauver le statu quo pour l’âge de la retraite et certains salaires de bas d’échelle, mais les travailleurs garderont un goût amer de cette demi-victoire.

Joseph_Laniel

Pierre_Mendès_France_1968La politique française étant un monstre d’instabilité, le gouvernement Laniel, de la droite (dont la photo est à la gauche),  sera remplacé l’été suivant par celui, tout aussi éphémère, de Pierre Mendès France, de la gauche (donc sur la photo de droite).  Au moins, ce dernier sortira la France du bourbier de l’Indochine (Viêt Nam), passant le flambeau aux États-Unis, les chanceux.

On sent un remake d’austérité, ces jours-ci de cuvée québécoise, en gestation pour cet automne.  Allez, tout le monde en culottes de clowns!

Policiers clowns