Montcalm

1756. Belle victoire pour Louis-Joseph de Montcalm sur les Britanniques, alors qu’à la tête de 3 000 hommes il prend et rase le fort Oswego, stratégiquement situé sur la rive de la rivière du même nom et du lac Ontario. Cette prise assurera, pour un temps, le contrôle français du centre de l’Amérique jusqu’à la Louisiane.

Forts_in_1750

Il connaîtra quelques autres victoires sur les Anglais, incluant la défense du fort de Carillon, avant de connaître la fin tragique que l’on sait sur les plaines d’Abraham, trois ans plus tard.

220px-Portrait_of_Montcalm

De mes lointains souvenirs de l’histoire du Canada à l’école, j’ai retenu que Montcalm était un loser.  Or, dans le contexte de la guerre de Sept Ans, faisant rage à la fois en Europe et dans les colonies, la décision stratégique de la France a été de concentrer ses efforts dans son propre patelin, plutôt que d’engloutir des fonds dans la défense de sa lointaine colonie.  Montcalm et les autres défenseurs de la Nouvelle-France ont donc dû faire deuil d’un support logistique adéquat de la mère patrie.  Pour sa part, l’Angleterre, reconnaissant le riche potentiel outre Atlantique, y investit les ressources nécessaires pour assurer son emprise.

Coderre vs Postes

Nul doute que Montcalm aurait perdu son nom pour se précipiter sur une slab de ciment, impunément coulée sur ses plaines par Postes Canada…  Mes respects.