Booth Bros.

1849. C’est soir de première au Boston Museum pour le jeune acteur américain Edwin Booth, campant le rôle de Tressel, un des deux gentilshommes accompagnant Lady Anne dans la pièce Richard III de Shakespeare.

Edwin_booth-staudenbaur

Modeste début dans un rôle régulier, certes, puisque le personnage ne fait qu’une brève apparition, muette, dans une pièce où son paternel, Junius Brutus Booth tient le rôle principal.  Quelques années plus tard, au décès de ce dernier, Edwin prendra la relève dans le rôle de Richard III.  Il se taillera rapidement une réputation internationale comme acteur shakespearien, même qu’il sera considéré par plusieurs historiens ayant été le meilleur interprète d’Hamlet du XIXe siècle.

Booths_Caesar

Outre son père, les deux frères d’Edwin, Junius Jr et John sont également acteurs, donc une famille full théâtrale.  Les trois ne seront réunis qu’une seule fois sur scène, en 1864, pour la pièce Jules César, John interprétant Marc-Antoine, Junius Jr, Cassius et Edwin, Brutus, lors d’une représentation bénéfice pour amasser des fonds pour l’érection dans Central Park d’une statue à l’effigie de leur auteur fétiche, William Shakespeare.  Les liens fraternels resteront fragiles, sinon tendus, surtout entre Edwin et John, dont les allégeances politiques sont diamétralement et farouchement opposées.

En plus de sa brillante carrière théâtrale, Edwin Thomas Booth passera à l’histoire pour un jour avoir agrippé un jeune homme ayant perdu pied sur un quai, avant qu’il ne soit coincé entre deux wagons d’un train se mettant en branle, le sauvant de la mort, sinon de blessures graves.  Le rescapé aurait reconnu l’acteur, le remerciant pour son geste, puis chacun continuant son chemin.  L’évènement restera toutefois non publicisé, puisque  Booth ne connait pas le jeune Robert et n’en fait pas grand cas, alors que ce dernier préfère ne pas le mentionner à ses parents.  On peut comprendre le contexte, sa mère ayant une propension à l’hystérisme et son père, Abraham Lincoln, un peu détaché, est plutôt indisponible, trop occupé à veiller au bien-être de l’Union dans son rôle de président des États-Unis.

300px-The_Assassination_of_President_Lincoln_-_Currier_and_Ives_2

Ironiquement, le p’tit frère d’Edwin, John Wilkes, également reconnu pour ses talents d’acteur, mais fan fini de la cause confédérée, volera la vedette en assassinant le président Lincoln au Ford Theatre en 1865.  Donc comme dans l’annonce de la police qui pardonne, la famille Lincoln aura connu Booth, Booth…