Folie Urbaine

1095. 180px-StatueUrbanII (1)C’est la fin du concile de Clermont. Lors de son discours de clôture, livré dans un champ à l’extérieur de la ville, le bon pape Urbain II* prie les chrétiens d’Occident d’arrêter de s’entre déchirer. Avouons que c’est la moindre des choses que l’on puisse s’attendre d’un pape.  Or connaissant la nature humaine, il sait trop bien que les conflits ont horreur du vide.  Et quelle belle opportunité pour lui d’assoir son leadership pontifical!  Il exhorte donc les nobles, les bourgeois et les paysans de s’unir pour aller plutôt taper sur les païens qui embêtent les chrétiens d’Orient.  Et pour expier ses peines, quoi de mieux que d’aller reconquérir la ville sainte de Jérusalem des musulmans, de méchants Turcs qui détruisent les églises et saccagent le royaume de Dieu?  Voilà, la première croisade est lancée!  Tiens, ne serait-ce pas la version chrétienne d’un djihad?…

2015. C’est aujourd’hui le vendredi fou, le pendant du Black Friday américain, où au lendemain de son Thanksgiving, le bon peuple est appelé à se ruer vers les commerces qui promettent des mégasoldes d’avant Noël indécents. Suivront bientôt les avant-premières mégasoldes d’après Noël (Boxing Day). Or, l’orgie d’économies combinées du Black Friday et du Boxing Day résulteront hélas pour plusieurs en un janvier (et février, et mars, et avril…) dans le rouge.

Si vous me permettez, le vendredi fou, c’était il y a deux semaines, entre autres…

Je suis Paris

*N’ayez crainte, montréalais et montréalaises, le nom de la rue Saint-Urbain, construite d’ailleurs par le colon Urbain Tessier, dit Lavigne (un scieur, pas un sieur), est lié à Urbain 1er, pape martyr du IIIe siècle.