Orgasme

Qu’ont en commun Rosie O’Donnell  et Matthew Broderick (1962), Ayrton Senna (1960), Roger Hodgson (1950) et Ed Broadbent (1936)?  Ils sont tous nés un 21 mars.

Mais nous sommes le 21 décembre aujourd’hui, à peine quelques jours avant Noël, LA fête que je me morfonds à vous rappeler et en faire le décompte dès les premiers jours de janvier.   Pourquoi diantre souligner un évènement du mois de mars, diriez-vous?  J’en devine déjà qui s’inquiètent à mon propos.  Il est vrai que cette chronique, jadis journalière, s’est tue abruptement il y a près de trois mois, sans explications.  En bref, j’ai été occupé.

Je tenais à souligner que les personnages ci-haut auraient potentiellement été conçus autour de ce jour, l’année précédente, évidemment.  Ceci est donc un clin d’œil à leurs parents, qui auront connu un orgasmique moment, qu’on souhaite sincèrement autant pour la madame que pour le monsieur, culminant neuf mois plus tard…

Logo_COP_21_Paris_2015

Voilà, c’est la journée mondiale de l’orgasme!  À moins que ce ne soit que demain; dans le doute, je vous encourage à la fêter les deux jours.  Ou tous les jours si ça vous chante…  Citant Wikipédia, les deux instigateurs, Donna Sheehan et Paul Reffell de Global orgasm for peace plaident que grâce à l’orgasme (qu’on souhaite simultané ou presque) les êtres humains seront plus heureux et donc moins violents.  Tiens, après la conclusion récente de la 21e conférence des parties, le COP21 de Paris, pourquoi pas la première conférence de l’orgasme du Montréal extatique, le COME1, avec une présidence d’honneur de prestige?  Sûrement que plusieurs y viendraient…

Woody spermato

Leave a Reply