On coupe!

1790.220px-Portrait_de_J.I._Guillotin À l’Assemblée nationale (Paris, pas Québec), le député Joseph-Ignace Guillotin, en « bon docteur de famille » revient à la charge avec son projet de réforme au Code pénal, basé sur le principe d’égalité de la loi, tant dans son rôle protecteur que punitif. Proposé initialement quelques mois plus tôt, il en avait profité pour promouvoir un engin (conçu par un collègue chirurgien, le docteur Antoine Louis) tout en affirmant : «Avec ma machine, je vous fais sauter la tête en un clin d’œil, et vous ne souffrez point». Ce pitch de vente en fera sourire plus d’un, mais surtout, son adoption contribuera à immortaliser son nom.

Guillotine_Best

Son objectif était d’humaniser l’exécution de la peine capitale, de la standardiser, tout en diminuant la souffrance.   Vous conviendrez avec moi que l’élimination totale de l’aspect  « gore » d’une décapitation publique est en soi utopique, mais c’était déjà une nette amélioration comparée à d’autres méthodes populaires de l’époque, tels la décapitation au sabre, l’écartèlement, l’ébullition ou encore la grillade sur le bûcher, selon le type de délit.

Alors qu’il appose sa sanction royale, le pauvre Louis XVI ne réalise pas qu’en ce même jour, trois ans plus tard, il se verra ajouté à la longue liste de clients de la guillotine.

Puisque sur le thème du couperet, les fans frustrés attendent toujours un quelconque coup d’éclat (ou d’état) chez le CH.  Pourquoi ne pas en profiter pour troquer le fanion tricolore, ne serait-ce que pour un jour, pour le fleurdelisé?  C’est le jour du drapeau, quand même!…

200px-Montreal_Canadiens.svg   drapeauQ

de ballons, boules et M’Harcèle Abus

1969. Matt Busby annonce sa retraite comme entraîneur. Ok. Mais qui diantre est Matt Busby, me demanderiez-vous?  Heureux que vous me posiez la question, répondrais-je.  Pour commencer, un petit indice : parmi d’autres personnalités telles B.B. King et Doris Day, son nom est cité par John Lennon dans la chanson Dig it, sur l’album Let it Be.  Enfin, le mystère est résolu!

150px-Sir_Matt_Busby_Statue

D’abord footballeur étoile du Liverpool FC dans les années 30, Alexander Matthew « Matt » Busby  deviendra, au terme de la Seconde Guerre mondiale, entraîneur du club Manchester United.  Pendant 25 ans sous sa gouverne, le MU accumulera les honneurs, un peu comme notre CH adoré durant les règnes combinés de Toe Blake et Scotty Bowman.

Il survivra à la tragédie du crash aérien de Munich en février 1958, alors que l’avion transportant l’équipe ne parviendra pas à décoller, s’écrasant en bout de piste.  Hélas, huit de ses joueurs seront parmi les 23 victimes, dont le jeune prodige Duncan Edwards, considéré potentiellement supérieur en talent à ce qu’aura été Pelé.

En plus des honneurs sportifs, Matt Busby sera fait commandeur de l’Empire britannique, puis chevalier commandeur de l’Ordre Saint-Grégoire-le-Grand.

2016. Voilà, le suspense est terminé! Le super gros lot indécent de la Boule puissante aux USA sera distribué à trois gagnants, dont un en Floride; un Snowbird, peut-être? Les interminables files d’attentes aux dépanneurs vues à la télé hier soir ont fait ressurgir en moi de beaux souvenirs de l’Expo67, où on faisait la queue à l’entrée de tous les pavillons.  Les bonzes de Loto-Québec peuvent enfin recommencer à respirer…

2016 bis.  Parlant de queue et de boules, sur la scène sportive nationale un poids lourd est culbuté de son piédestal.  Pour protéger l’accusé, ses victimes alléguées, mais surtout l’auteur de ces lignes, son nom ne sera pas divulgué.

345 jours!…

Cambronne

1842. J’allais ce matin souligner le passage à trépas de Pierre Cambronne, brillant et fidèle officier sous Napoléon, un personnage plus universellement notoire pour sa langue que pour son sabre.

200px-Pierre_Cambronne

Il n’aurait pu souffrir être cité à TLMEP au même titre qu’un Champlain avec la bouche de ses canons, d’un Pierre E. Trudeau et son fuddle duddle bien senti à la confrérie parlementaire, ou même d’un Max Pacioretti, qualifiant récemment les performances de son équipe.  Cambronne aurait même juré avoir été mal cité, n’en déplaise à Hugo, qui l’aura immortalisé dans Les Misérables, ou à Bugingo, un témoin et compagnon d’armes à la bataille de Waterloo.

Je l’aurais donc préféré dans ce petit billet nécrologique à des poids lourds de l’histoire tels Marco Polo et Galilée, pour me rendre compte que ma source, le site OnThisDay.com l’a fait mourir trois semaines plus tôt que tout le monde.  Hélas, il était trop tard, mon idée étant faite. Il ne restait qu’à amputer la mort de Cambronne d’une consonne.

Merde!