MAGA

1796. La ville de Cleveland doit sûrement se remettre péniblement des trois jours de la très distrayante convention du GOP, qui a culminé hier soir avec le discours triomphal du coloré candidat républicain à la présidence, le père de la MAGA*. Espérons qu’il lui reste encore assez d’énergie (à la ville, on s’entend) pour célébrer aujourd’hui les 220 ans de son baptême.

Cleaveland
Cleaveland


Le bucolique patelin sur les bords du lac Érié, à l’embouchure de la rivière Cuyahoga, doit son nom à Moses Cleaveland, qui dirigea une équipe de prospection de la région pour le compte de la Connecticut Land Company, dont il était également un actionnaire.

 

Une possible raison pour la subtile variation de Cleaveland à Cleveland ne serait au départ que pour des raisons typographiques.  Lors de la parution du premier journal local en 1830, l’éditeur aurait manqué d’espace sur sa une pour y insérer le nom complet, le Cleaveland Adviser.  Qu’à cela ne tienne,  l’ablation de la lettre a n’ayant pas d’impact phonétique sur le nom, le journal  adopta la version abrégée Cleveland Adviser sans plus de cérémonie.  Cette nouvelle mouture aura plu à tous, donc adoptée universellement.

Si l’éditeur du Cleveland Adviser opérait ses mêmes talents chirurgicaux à l’orthographe aujourd’hui, pourrions-nous parler du candidat Rump?…

*MAGA : Make America Great Again

casquette
casquette

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.