Donald

1904. Pas encore lui? Désolé, le titre n’est pas à propos d’un président en devenir, couac que ses envolées twitesques puissent suggérer une certaine ressemblance avec le colérique canard de Disney.

Le but ce matin était de souligner la naissance aujourd’hui de celui qui aura été la voix, non seulement l’originale, mais aussi de ses multiples traductions, de Donald Duck pendant près de 50 ans, Clarence Nash.

clarence_nash_san_diego_comic_con_1982_crop  donald-duck

Baby boomer, j’ai grandi avec les personnages de Disney.  Or, en toute honnêteté, ceux-ci ne faisaient pas vraiment le poids avec la ménagerie des Looney Tunes des studios de la Warner Bros..  D’ailleurs, en faisant mes recherches ce matin sur Nash, je ne pouvais ignorer la quantité phénoménale de sites consacrés à un autre ‘’voice actor’’, le géant Mel Blanc.

bugs-friends  blanc

L’enfant (et le cartoonist non assumé) en moi s’est donc laissé aspirer dans le merveilleux monde de Porky Pig, Bugs Bunny, Dafy Duck, Silvester & Twitty, Pepe le Pew et tant d’autres.  Si vous avez le temps, je vous recommande l’hommage qui lui est adressé dans le document : ‘’Mel Blanc : The Man of a Thousand Voices’’ sur YouTube.  Ce seront 70 minutes agréablement vite passées. https://youtu.be/JRlmb0xAtBs

Ah oui, bonne fête, monsieur Nash…

Leave a Reply