Rosa, révolutionnaire tranquille

1955. Montgomery, Alabama, c’est le retour du travail en fin de journée.

300px-rosa_parks_bus

L’autobus se remplit au point où le chauffeur remarque qu’il a des passagers de race blanche n’ayant pas de place pour s’assoir.  Tout naturellement, il se lève et va déplacer la ligne de démarcation vers l’arrière, convertissant ainsi la première rangée de bancs réservés aux noirs en une additionnelle pour les blancs.

rosa-arrestedÀ sa demande, les occupants ainsi ‘’expropriés’’ doivent céder leur place.  Trois d’entre eux obtempèrent, alors qu’une quatrième refuse.  Le chauffeur menaçant d’appeler la police, Rosa lui répond ‘’faites donc’’.

Son arrestation, pour violation d’un règlement municipal ségrégationniste, déclenchera le boycottage des autobus par les noirs qui durera 382 jours, soit le temps requis pour que la Cour suprême des États-Unis statue sur son inconstitutionnalité.  Ce modeste mais courageux geste marque le début d’une révolution sociale aux États-Unis, ce qui vaudra à Rosa Parks le titre de ‘’Mother of the Civil Rights Mouvement’’.

bus-boycott

Malgré les tensions raciales toujours bien ancrées, que de chemin parcouru depuis, alors que l’occupant noir du siège exécutif de l’appareil Air Force One acceptera bientôt de le céder à un passager blanc, ce dernier pas reconnu pour le respect d’autrui.  Espérons que ce ne soit là l’amorce d’un retour de balancier…

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.