En direct de la pouponnière 01-26

Souhaitons la bienvenue en ce jour à quelques personnalités:

1891: Wilder Graves Penfield, un brillant neurochirurgien américain qui viendra s’établir à Montréal et fonder l’Institut neurologique…de Montréal. Il aura connu plus d’une personne alitée dans sa carrière.  Le bon docteur Penfield, ou Tombes Plus Sauvages Champ de Stylos (clin d’œil à l’OLF), nous ayant hélas quitté en 1976, les montréalais peuvent quand même le piétiner ou rouler dessus quotidiennement dans l’arrondissement Ville-Marie.

1925. Claude Ryan, directeur du journal Le Devoir, puis politicien, grâce à ‘’la main de Dieu’’.

1928. Roger Vladimir Plémiannikov, mieux connu sous le nom Roger Vadim, un réalisateur et scénariste français qui saura joindre l’utile au (très) agréable en promotant, dixit Régis Lévesque, et s’alitant volontiers avec quelques sexe symboles du XXe siècle, dont Brigitte Bardot, Catherine Deneuve et Jane Fonda. Chanceux!

2009. Dans l’ordre, Noah, Maliyah, Isaiah, Nariyah, Jonah, Makai, Josiah et Jeremiah. Bien oui, il y en a huit, fécondés in vitro et portés par Nadya (Natalie) Suleman. Les 6 garçons et 2 filles survivront et joindront les 6 autres enfants de la mère monoparentale sans emploi.  Les charges sociales provoquées par l’arrivée des octoplets attireront surtout de l’animosité de la part de la communauté.

Maman tentera bien de monnayer sa ‘’célébrité’’, tenant entre autres la vedette dans le film ‘’Octomom Home Alone’’, un navet pornographique* où elle passe l’essentiel de son temps à s’amuser érotiquement, comme le titre l’indique, toute seule.

*non, je ne l’ai pas vu; je cite simplement la critique

Leave a Reply