Nécro-Flash 01-20

Saluons le Grand départ aujourd’hui de quelques grands noms :

1569. Myles Coverdale, un réformateur ecclésiastique anglais qui aurait fait imprimer en 1535 la première traduction de la Bible en anglais, suivie en 1539 par la Great Bible, une brique commandée par Thomas Cromwell, dont le roi Henri VIII en autorisera la distribution et la lecture à haute voix lors de services religieux dans toutes les bonnes succursales de l’Église d’Angleterre.

1709. François d’Aix de La Chaize, le prêtre jésuite français qui, avant de devenir un célèbre cimetière parisien, aura été le confesseur du Roi Soleil (Louis XIV) pendant plus de 30 ans; il a dû en entendre des vertes et des pas mûres au château de Versailles…

1984. Johnny Weissmuller, nageur olympique, devenu au grand écran Adonis, puis LE Tarzan, puis Jim la Jungle. Son dernier rôle cinématographique aura été dans le classique ‘’Won Ton Ton, le chien qui sauva Hollywood’’, bien sûr un clin d’œil à Rintintin, l’autre pitou célèbre. Selon ses dernières volontés, alors que le cercueil est déposé dans la fosse, un enregistrement de son fameux cri de Tarzan sera entonné à trois reprises.

1994. Sir Alexander Matthew ‘’Matt’’ Busby, un joueur de football écossais devenu célèbre comme entraîneur du mythique club Manchester United entre 1945 et 1969. Pour les fans du ballon (dans sa version en forme de cigare) de ce côté-ci de l’Atlantique, ce monsieur Busby serait logiquement un pur inconnu. Si ça peut aider, peut-être pourrions-nous le comparer à un autre grand, Vince Lombardi et son équipe, les  Packers de Green Bay des années ’60.  Par contre, Lombardi ne pourra hélas se vanter d’avoir été immortalisé sur ‘’Dig it’’, un des morceaux sur l’album Let it Be des Beatles.

   

2017.  L’Amérique; peut-être le début de la fin…

Leave a Reply