Tiradentes

1792. Si les aspirations séparatistes de Joaquim José da Silva Xavier sont enfin exaucées, le dénouement n’est certainement pas ce qu’il avait envisagé. En effet, suite à sa pendaison, il est écartelé, puis exposé en pièces détachées à Ouro Preto. Pour la souveraineté du Brésil, il faudra repasser.

Quelques années plus tôt, frustré par la gestion coloniale et les pressions fiscales grandissantes de la couronne portugaise sur le Brésil, il organise avec des notables locaux, dont des membres du clergé, des poètes et des militaires, un mouvement de révolte indépendantiste, la conjuration Mineira, ou Inconfidência Mineira.  À peine le mouvement est-il initié, qu’une trahison causera l’arrestation et l’emprisonnement de tout le groupe.

 

Joaquim José da Silva Xavier, qu’on surnomme affectueusement Tiradentes, un clin d’œil à ses talents de dentiste à une époque où la dentisterie n’inclura pas encore des actes tels obturations, traitements de canal et détartrage (on devine donc où sera son expertise), acceptera l’entière responsabilité de la conspiration, épargnant ainsi ses compagnons de la peine capitale.

On fête aujourd’hui la mémoire de ce rebelle martyr qui rêvait d’imiter, pour le pays de la samba, l’affranchissement des colonies anglaises d’Amérique.

   

Qu’ont en commun Tiradentes et Élisabeth II?  En plus d’avoir tous deux leurs visages sur de la monnaie, ce 21 avril marque le départ du premier, coïncidant avec l’arrivée de la IIe.  Elle souffle d’ailleurs ses 91 chandelles.  Happy Birthday, Liz!

Tiens, 21:91, n’y aurait-il pas là une mystérieuse symbolique à la Luc Dionne?…

de liaisons et d’expulsions

1911. C’est un grand jour pour Pierre Prier, alors qu’il accomplit aujourd’hui le premier vol Londres-Paris sans escale. Le directeur de l’école de pilotage Blériot de Londres, prenant place à bord d’un monoplan Blériot propulsé par un moteur Gnome de 50 chevaux, franchira la distance, à vol d’oiseau, de 344 kilomètres en 3 heures et 56 minutes.

À son arrivée sur le terrain d’aviation d’Issy-les-Moulineaux, on imagine des témoins pouvant affirmer l’avoir vu se précipiter vers les cabinets,  répétant ”I have to go…, I have to go…” Un moment historique.

2017. Un siècle et des poussières plus tard, la compagnie United Airlines est dans l’embarras depuis l’incident, quelques jours plus tôt à Chicago, impliquant un passager expulsé de force du vol 3411, avant l’envolée bien sûr, en destination de Louisville, au Kentucky.

Avec le délai, l’appareil, un Embraer* E170 propulsé par 2 réacteurs GE CF34-8E de 64 kN aura pris autant de temps pour couvrir la distance, à vol d’oiseau, d’à peine 430 km.

Gagnant (ou victime) de la populaire loterie de type overbooking organisée par les compagnies aériennes, le passager récalcitrant aura quand même réussi à revenir momentanément dans l’appareil, courant dans l’allée, répétant ”I have to go home, I have to go home” avant son éviction définitive.  Un moment hystérique.

*pour cette fois, un compétiteur reconnu comme fleuron de l’aérospatiale canadienne sera épargné de la controverse, pfiou!

En direct de la pouponnière 04-04

1846. À Genève, Auguste Pictet et sa charmante épouse Julie-Cécile de Bock sont fiers d’annoncer l’arrivée du petit Raoul, futur physicien.

Pionnier de la réfrigération, Raoul Pictet sera le premier à obtenir la liquéfaction de l’azote et de l’oxygène en combinant haute pression et basse température.  Qui sait, sans lui, un certain Frank Zamboni ne serait probablement pas devenu célèbre… On crie au génie? (…)

1913. Après le cardinal Paul-Émile Léger, le déluge? Presque, mais pas tout à fait, alors qu’arrive à Saint-Anicet le p’tit dernier de la fratrie, Jules.

Moins flamboyant que son célèbre frère, Jules passera du journalisme et l’enseignement à une belle carrière diplomatique, culminant en 1974 avec sa nomination au poste de gouverneur général de Canada.  Dans son rôle d’ambassadeur du Canada en France de 1964 à 1968, il aura eu à gérer la relation cryogénique entre Ottawa et Paris, suite à la célèbre déclaration ‘’Vive le Québec libre’’ du non moins flamboyant Charles de Gaulle, lors de sa visite à Montréal dans le cadre d’Expo 67.

Victime d’un AVC dès les premiers mois de son mandat comme 21e gouverneur général du Canada, il parviendra malgré tout, avec l’aide de son épouse Gabrielle, à le mener à terme.

1916. Fraîchement atterri dans une pouponnière de Denver, souhaitons la bienvenue à David White, futur comédien.

On* se souviendra principalement de sa contribution dans le rôle d’Alfred (Larry) Tate, l’envahissant patron de Jean-Pierre (Darrin) Stephens, dans la populaire série Ma sorcière bien-aimée (Bewitched).  Pour la trivialité, notons qu’à son décès (infarctus) en 1990, David White ira rejoindre, au Hollywood Forever Cemetery, son fils Jonathan.  Ce dernier aura été parmi les 270 victimes, deux ans plus tôt, de l’attentat terroriste du vol 103 de la Pan Am au-dessus de Lockerbie, en Écosse.

*l’utilisation du pronom ‘’on’’ identifie un peu les abonnés de la chaîne sur demande Prise 2, mais surtout les distingués membres du baby-boom, donc nés entre 1945 et 1964