Un loyer record

1759. Un peu à l’étroit dans ses locaux à Leixlip, dans le comté de Kildare,  le brasseur irlandais Arthur Guinness trouve un site à Dublin, une vieille brasserie en désuétude, la St. James’s Gate Brewery pour étendre ses opérations.

Son proprio exige une avance de 100£, assortie d’un loyer annuel de 45£ pour le site.  Atteint sûrement d’un optimisme délirant, Guinness fait ajouter au bail une durée de 9 000 ans, toujours au même tarif fixe.  L’histoire ne dit pas si le propriétaire avait abusé de la brune brew du nouveau locataire avant d’apposer sa signature sur le document, mais il est bon de mentionner que ses locaux étaient restés inoccupés pendant 10 ans avant l’arrivée de Guinness.

Pour des raisons subséquentes d’expansion, l’entente historique deviendra malheureusement caduque lorsque l’entreprise brassicole fera l’acquisition du site, bien avant la création du mythique Livre des Records