La tomate au tribunal

1893. Les annales des cours de justice foisonnent de causes initiées par l’interprétation lexicale des choses, comme l’illustre l’affaire Nix v. Hedden chez nos amis du Sud.

C’est par une décision unanime que les juges de la Cour suprême des États-Unis, présidée par l’honorable Horace Gray, statuent en ce 10 mai que malgré sa définition botanique, la tomate doit être reconnue comme un légume, telle que toujours considérée dans le langage populaire.

La source du litige est l’introduction, dix ans plus tôt, d’une loi douanière imposant des droits sur l’importation de légumes, mais pour une raison qui m’échappe, pas sur les fruits.

La plaignante, la John Nix & Co., importatrice majeure de fruits et légumes de New York, contestant les droits douaniers exigés pour ses tomates, soumet à la cour comme évidence la définition de la tomate, telle que décrite dans les dictionnaires Webster, Worcester et Imperial.  

Le défendeur, Edward L. Hedden, trésorier du port de New York, responsable de la collecte des tarifs, se sert des mêmes dictionnaires pour démontrer que des équivalents tels la courge, le concombre et le poivron sont également définis comme fruits, mais tous perçus comme légumes.

La plaignante revient à la charge en soumettant d’autres légumes, toujours tirés des mêmes dictionnaires, comme le haricot, la patate et la carotte. Alors là je ne sais trop où la poursuite voulait en venir avec ces nouveaux ‘’témoins’’, mais de toute évidence, elle a fait chou blanc.

On sait tous aujourd’hui que la tomate n’a pas sa place dans une salade de fruits, à moins bien sûr de convertir cette dernière en ketchup.

Puisque rendues dans le ketchup, mes recherches m’apprennent que ce condiment, tout comme la relish, sa cousine, avait été promu en 1981 au titre de légume par la Food and Drug Administration (FDA). Ce geste, dans la foulée de compressions budgétaires de l’administration Reagan, aurait permis de remplacer une portion de légumes frais dans les menus de cantines scolaires par le (plus économique) ketchup, provoquant un tollé du côté des nutritionnistes et des démocrates. 

L’actuel fin gourmet logeant à la Maison-Blanche aurait-il eu le culot de poser un tel geste?…

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.