Thomas Becket, ou la turbulence ecclésiastique interrompue

1170. Il y a à peine 850 ans aujourd’hui, un archevêque de Canterbury du nom de Thomas Becket était assassiné dans sa cathédrale par un quatuor de preux (ou creux) chevaliers ayant interprété l’exaspération de leur bon roi Henri II au premier degré. En effet, ils auraient ouï dire que le roi eut proféré ‘’N’y aurait-il personne pour me débarrasser de ce prêtre turbulent?’’, ou quelque chose dans le genre…

Il y avait effectivement un sérieux litige entre le souverain et le prélat de l’Église d’Angleterre à propos de l’ascendance de l’État sur l’Église, telle que redéfinie aux dépens de celle-ci dans les Constitutions de Clarendon. Il n’y avait rien de trivial comme affrontement. Les potineux de l’époque auraient également soulevé le refus de l’archevêque, quelques années plus tôt, d’accorder le mariage de Guillaume Plantagenêt, le p’tit frère du roi, avec une Isabelle de Warenne, because consanguinité, ce qui aurait laissé un goût amer dans le palais royal.

Suite à ce fait divers, alors que le roi Henri II se mordait le dedans de la bouche et se repentait publiquement, Thomas Becket devint révéré comme martyr à travers l’Europe, puis rapidement canonisé par le pape Alexandre III.

Les boomers québécois pourraient faire un parallèle entre l’affrontement Henri II vs Thomas Becket et un autre, plus contemporain mais un brin moins sanguinaire, entre l’archevêque de Montréal, le monseigneur Joseph Charbonneau et le premier ministre du Québec Maurice Duplessis en 1949, dans le cadre de la grève d’Asbestos, immortalisée dans les années ’70 par la pièce intitulée ‘Charbonneau et le Chef’, où l’archevêque de Montréal se serait rangé du côté des mineurs grévistes de l’amiante contre le premier ministre.

Et les 4 chevaliers? Reginald FitzUrse, William de Tracy, Richard le Breton et Hugo de Morville, tout en conservant une discrète sympathie du roi, seront excommuniés par le même pape et envoyés en tournée (Croisades). L’histoire ne dit pas s’ils eurent une descendance athlétique douée avec la balle-molle…

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.