Manifeste de Brunswick

1792. La France nage en pleine Révolution. Si ce n’était pas suffisant en soi, le roi Louis XVI, fortement poussé par l’Assemblée législative (qui aura bientôt sa peau de toute façon), a depuis peu déclaré la guerre contre l’Autriche, puis son alliée, la Prusse.

En ce 25 juillet, Charles-Guillaume-Ferdinand, duc de Brunswick, chef de l’Armée prussienne, adresse au peuple de Paris un sympathique tweet

‘’rendant personnellement responsables de tous les événements, sur leurs têtes, pour être jugés militairement, sans espoir de pardon, tous les membres de l’Assemblée nationale, du département, du district, de la municipalité, et de la garde-nationale de Paris, juges de paix, et tous autres qu’il appartiendra ; déclarant en outre leurs dites majestés, sur leur foi et parole d’empereur et de roi, que si le château des Tuileries est forcé ou insulté ; que s’il est fait la moindre violence, le moindre outrage à LL. MM. le roi et la reine, et à la famille royale ; s’il n’est pas pourvu immédiatement à leur sûreté, à leur conservation et à leur liberté, elles en tireront une vengeance exemplaire et à jamais mémorable, en livrant la ville de Paris à une exécution militaire et à une subversion totale, et les révoltés, coupables d’attentats, au supplice qu’ils auront mérité’’.

Or on attribuerait plutôt la paternité du texte soit à des émigrés ayant fui la Révolution, soit à Louis XVI lui-même.  Quoi qu’il en soit, ce texte ne fera que galvaniser le ressentiment envers la famille royale et aboutira avec l’assaut sur les Tuileries le 10 août et le décret par l’Assemblée nationale de la déchéance du pouvoir exécutif du roi.

réaction parisienne au manifeste

2018. À ses amis iraniens, le président américain commet ce gentil petit tweet

« Au président Rohani : NE MENACEZ PLUS JAMAIS LES ÉTATS-UNIS OU VOUS SUBIREZ DES CONSÉQUENCES DONT PEU DE GENS ONT SOUFFERT TOUT AU LONG DE L’HISTOIRE. NOUS NE SOMMES PLUS UN PAYS QUI TOLÉRERA VOS PAROLES DÉMENTIELLES DE VIOLENCE ET DE MORT. FAITES ATTENTION! »

réaction iranienne au manifeste

Soupir…

On coupe!

1790.220px-Portrait_de_J.I._Guillotin À l’Assemblée nationale (Paris, pas Québec), le député Joseph-Ignace Guillotin, en « bon docteur de famille » revient à la charge avec son projet de réforme au Code pénal, basé sur le principe d’égalité de la loi, tant dans son rôle protecteur que punitif. Proposé initialement quelques mois plus tôt, il en avait profité pour promouvoir un engin (conçu par un collègue chirurgien, le docteur Antoine Louis) tout en affirmant : «Avec ma machine, je vous fais sauter la tête en un clin d’œil, et vous ne souffrez point». Ce pitch de vente en fera sourire plus d’un, mais surtout, son adoption contribuera à immortaliser son nom.

Guillotine_Best

Son objectif était d’humaniser l’exécution de la peine capitale, de la standardiser, tout en diminuant la souffrance.   Vous conviendrez avec moi que l’élimination totale de l’aspect  « gore » d’une décapitation publique est en soi utopique, mais c’était déjà une nette amélioration comparée à d’autres méthodes populaires de l’époque, tels la décapitation au sabre, l’écartèlement, l’ébullition ou encore la grillade sur le bûcher, selon le type de délit.

Alors qu’il appose sa sanction royale, le pauvre Louis XVI ne réalise pas qu’en ce même jour, trois ans plus tard, il se verra ajouté à la longue liste de clients de la guillotine.

Puisque sur le thème du couperet, les fans frustrés attendent toujours un quelconque coup d’éclat (ou d’état) chez le CH.  Pourquoi ne pas en profiter pour troquer le fanion tricolore, ne serait-ce que pour un jour, pour le fleurdelisé?  C’est le jour du drapeau, quand même!…

200px-Montreal_Canadiens.svg   drapeauQ

de longévité royale

1715. « Je m’en vais, mais l’État demeurera toujours ». Telle serait la dernière déclaration royale de Louis XIV avant de rendre l’âme. Quatre jours de plus et il aurait pu souffler 77 chandelles, mais considérant son état de santé lamentable, devinons qu’il devait s’en foutre royalement.

Louis_XIV_of_France

Ayant survécu à tous ses héritiers légitimes, sauf un arrière-petit-fils à la santé fragile, il était quand même grand temps pour lui de tirer Sa Royale Révérence.  On n’aura donc pas eu à puiser dans la banque de bâtards royaux, le petit Louis, 5 ans et demi, assurant in extremis la descendance de la maison Bourbon.

 

Louis_XV_France_by_Louis-Michel_van_Loo_002Le règne de Louis XIV aura duré 72 ans, 110 jours, ou 26 407 jours.  Ceci lui vaudra la  12e position sur la charte de longévité royale.  Malgré les inquiétudes originales à son propos, Louis XV réussira quand même un score honorable de 58 ans, 251 jours, ou 21 436 jours sur le trône, pour une 87e place.  Ce palmarès se limitant aux monarques ayant cumulé un minimum de 50 ans de règne (187 membres à ce jour), il faut exclure le malheureux Louis XVI, pour des raisons évidentes; il fallait bien couper quelque part…

220px-Execution_of_Louis_XVI

Mais qui voit-on se pointer en 49e place?  Mais c’est Elizabeth II, qui avec son cumul de 63 ans, 207 jours, ou 23 218 jours de règne n’est plus qu’à 8 jours du 48e rang, détenu par son arrière-arrière-grand-mère, Victoria.  Mieux, elle réussira à se hisser au 46e rang avant même qu’un de ses plus grands fans ne soit bientôt évincé du 24 Sussex Drive.

Sobhuza_II

220px-StarbuckAvec un score de 82 ans, 254 jours, ou 30 204 jours, le premier rang officiel appartient à Sobhuza II du Swaziland.  Définitivement plus soucieux de sa descendance que Louis XIV, ce dernier aura produit 210 enfants avec ses 70 épouses.   Ceci pourrait nous mener vers un autre palmarès, mais là n’est pas le thème du jour…

Massacre de la Saint-Laurent

1792. Il est évidemment trop tôt pour évoquer l’éviscération en 2007/08 de la vénérée Main de Montréal, qui aura causé de lourdes pertes et victimes parmi les commerçants ayant pignon sur rue tranchée.

Jacques_Bertaux_-_Prise_du_palais_des_Tuileries_-_1793

Plutôt un clin d’œil à un autre massacre, celui de la Saint-Barthelémy deux siècles plus tôt, celui de la Saint-Laurent verra quelque 800 personnes, dont 600 gardes suisses perdre la vie en ce jour, lors de l’attaque du Louvre et des Tuileries par les fédérés et les sans-culottes.  Pour le roi Louis XVI et sa suite, c’est définitivement une mauvaise journée, le pire restant toujours à venir.  Avec cet évènement, la Révolution Française, déclenchée trois ans plus tôt avec la Prise de la Bastille, penche inexorablement vers la Terreur.

220px-Louis_le_dernier3_crop  Sans-culotte

La culotte, telle qu’illustrée sur une caricature d’époque du bon roi Louis XVI, se terminait en serrant sous le genou, laissant le mollet saillir glorieusement dans un bas fin.  L’appellation méprisante de sans-culottes attribuée par la noblesse et la bourgeoisie, non pas à une bande de pervers courant les rues les bijoux à l’air ou presque (mais ça viendra un jour), mais aux paysans et autres dignes représentants de la basse classe, deviendra vite le costume du révolutionnaire.

Paul-in-London_1000001152_(5894324900)

Il aurait été très malencontreux pour un Jean Airoldi de l’époque d’oser donner une contravention de style à un sans-culottes; il serait devenu sans-tête tellement vite qu’il n’aurait jamais pu avoir le bonheur d’apprécier le bon goût d’une camisole griffée Dan Bigras…

Bastille

1789. Rien ne va plus à Paris, où le mouvement de révolte se généralise. La rumeur circule que les troupes royales sont aux portes de Paris et au Champ de Mars. Plusieurs armuriers ont été soulagés de leurs inventaires, mais le manque d’armes pousse les émeutiers ce matin vers l’hôtel des Invalides, réputé y contenir un important arsenal.  Le gouverneur en poste les laisse investir les lieux sans opposition et on en y ressort avec 28 000 fusils et une vingtaine de canons.

C’est une excellente récolte d’armes, sauf qu’aucune poudre n’y est trouvée.  C’est la frustration, mais quelqu’un mentionne que la poudre serait emmagasinée à la Bastille, cette glauque forteresse médiévale servant de prison.  On peut donc deviner vers où la foule se précipite.  Sur leur chemin, les émeutiers sont interpellés devant l’Hôtel de Ville par le prévôt des marchands, le sire de Flesselles, qui tente de les calmer.  Malheureusement, sa tête accompagnera, du haut d’une pique, la vague joyeuse, alors que le reste de son corps restera derrière, pendu à une lanterne; ça lui vaudra l’insigne honneur d’entrer dans l’histoire à titre de première victime officielle de la Révolution.

Bastille

À la Bastille, on tentera de gagner du temps en négociant avec les émeutiers, mais c’est tout ce que la garnison défendant le château obtiendra, avant que les lieux ne soient investis de force en fin d’après-midi.  C’est la prise de la Bastille!

Bastilleprise

Sa démolition sera entamée le soir même par un entrepreneur du nom de Pierre-François Palloy avec quelque 800 ouvriers, aidés du peuple qui se rue sur le site pour y cueillir des souvenirs.  Le MTQ aurait-il pensé à son entreprise pour la démolition de l’échangeur Turcot?

Bastille_demolition

Pendant ce temps à Versailles, après une journée plutôt plate, revenu bredouille d’une sortie de chasse, le bon roi Louis XVI apprend de la bouche du duc François de La Rochefoucald-Liancourt ce qui s’est passé dans la capitale.  Au lieu de répéter son mantra habituel ‘’tout va bien, tout va très bien’’ comme un maire d’une lointaine colonie, il s’exclamera ‘’Mais c’est une révolte!’’, ce à  quoi il se fera répondre ‘’non, Sire, une Révolution.’’

La Révolution Française est bien entamée.  Bonne fête, les cousins!

Louis XVI, guillotine

1793. La guillotine tranche, confirmant que Louis XVI est bel et bien coupable.  Bien sûr, pour ceux et celles qui suivent cette chronique, on parle ici de haute trahison et de crimes contre l’État, mais rendu là, on s’en fout.

Pardonnez cet ajout de dernière heure.  Ceci est en fait un prétexte pour alerter mes fidèles abonnés, qui reçoivent cette chronique Dejourenjour.com directement par courriel.  Malgré ma vigilance, il arrive que des erreurs me sautent au visage, comme ce fut le cas ce matin, mais seulement après avoir pesé sur le p’tit piton Publish.  Dans ce cas, je m’empresse à faire les correctifs sur le site, mais à votre insu, puisque vous n’en voyez que la livraison originale.  Par courriel, facebook ou tweet, le feedback est toujours bienvenu et apprécié.

J’en profite également pour souhaiter à toutes et tousses le meilleur en santé pour 2015.  Merci pour votre fidélité et gentillesse.  Allez, prospérez et multipliez-vous!

337! 

Louis XVI, Louis Capet, Jean Airoldi

1793. L’ayant reconnu coupable la veille de ‘’conspiration contre la liberté publique et la sûreté générale de l’État’’, donc de haute trahison, la Convention passe au vote sur le sort du Citoyen Louis Capet, précédemment connu sous le nom de Sa Majesté, le roi Louis XVI.  On peut voir la transformation vestimentaire de Louis, suite à la visite du Citoyen Airoldi :

200px-Ludvig_XVI_av_Frankrike_porträtterad_av_AF_Callet  220px-Louis_XVI_at_the_Tour_du_Temple_Jean_Francois_Garneray_1755_1837

Le résultat du scrutin est comme suit : 366 votes pour la mort immédiate, 34 pour la mort avec sursis, 319 pour détention et bannissement, 2 pour travaux forcés (des p’tits drôles, ces deux-là).

Puisqu’il règne un léger malaise quant à l’interprétation des votes, certains membres de l’Assemblée, s’exclament ‘’pouvez-vous répéter la question?’’.  Le second tour aura donc lieu le lendemain, le 17.  Mais loin de moi l’idée de vous faire languir; voici donc le nouveau compte : 361 pour la mort immédiate, 360 contre.  À 50% plus un, le résultat est serré, mais suffisant pour sceller le sort du souverain déchu.  Après un ultime vote le 19 pour le sursis de peine, battu à 380 contre 310, ce sera donc un rendez-vous avec la guillotine le lundi suivant, 21 janvier.

Joignez-vous à moi pour souhaiter Bonne Fête à André Michelin, Fulgencio Batista, Frank Zamboni, René Angelil, Marie-Louise Roy,  Sade (pas le marquis, la chanteuse) et Kate Moss.

Les décorations sont déjà remisées?  Dans un sens c’est une bonne chose, car n’a-t-on pas tendance à mieux apprécier les choses desquelles nous avons été séparés?  Elles reviendront vite, car il ne reste plus que 342 jours avant Noël!