Déambulation montréalaise – Jobs et la marmotre

J’adore marcher et découvrir des quartiers, que ce soit dans les Basses Laurentides, Laval ou Montréal.  La journée s’annonçant splendide et n’ayant pas fait de promenades depuis une semaine, il ne fallait pas manquer l’occasion d’aller déambuler.

Donc ce matin, destination Montréal, ville que j’ai longtemps adoré haïr, du moins jusqu’à ce que j’aie compris qu’il fallait laisser sa voiture dans le 450 pour apprécier.

Voici l’itinéraire de la matinée.

Accompagnant ma chérie à son travail, nous avons pris le métro à Laval et sommes sortis à la station Mont-Royal.  Son boulot est au-dessus du métro McGill, près de 4 kilomètres plus loin, mais elle aussi aime marcher.  Pourquoi pas?

Au coin de l’avenue McGill College et de la rue Sherbrooke, une statue me rappelle que Steve Jobs est décédé depuis déjà 6 ans!

   

 

Montant la rue McTavish, je n’ai pu résister prendre un cliché à travers un cadre promotionnel de la ville.

En approchant l’avenue des Pins (5 km), on y découvre le parc Rutherford, une magnifique aire multisports avec le centre-ville en toile de fond.

Puis de l’extrémité nord de la rue Peel j’ai pris le sentier rejoignant le chemin Olmstead dans la montagne, pour me rendre au pavillon du Lac aux Castors, où j’en ai profité pour y faire le vide (…).

Autour du lac, ne trouvant aucun castor, j’ai dû me rabattre sur quelques canards faisant la toilette dans une petite cascade.

 

Ayant entendu à la radio la récente nouvelle que le stationnement jouxtant le pavillon était sévèrement amputé pendant des semaines pour les besoins d’un tournage, j’ai vérifié et je peux officiellement vous le confirmer: le stationnement jouxtant le pavillon est sévèrement amputé pour les besoins d’un tournage!

En descendant la voie Camillien-Houde, j’ai presque buté sur une marmorte.  Certains s’exclameront ici, invoquant une faute d’épellation.  Mais voyez-vous,  dire une “marmotte morte“ (répétez ça rapidement) fait un peu étrange, alors pourquoi ne pas simplifier ça, me dis-je?  D’ailleurs n’eût été sa malencontreuse idée de tenter de traverser le chemin et se faire frapper, ce paragraphe n’aurait pas été écrit.

Suit une pause au Belvédère Camillien-Houde, où j’ai pris un cliché du Sade Olympique (aucune excuse, c’est bien une faute de frappe), que j’hésitais à partager, because la forte humidité.

Finalement, c’est le retour, cette fois au métro Beaubien, avec cet art mural en face rappelant quelques souvenirs du siècle dernier.

Un beau p’tit 15 km agréable, parcouru en trois heures.

Nous sommes Charlie

1534. ‘’Longue vie au roi de France!’’, de déclarer Jacques Cartier en plantant sa croix à Gaspé.

Jacques_Cartier_by_Hamel

Le grand explorateur, mandaté par Son Altesse Royale, François 1er, pour prendre en son nom possession de cette vaste contrée, est encouragé par l’accueil sur cette berge, même s’il le sent un peu tiède, des sauvages témoins du cérémonial.  Ceux-ci scanderont en chœur ‘’Bazumba, Bazumba!…’’ après chacune de ses phrases.  Plus tard, durant la visite protocolaire des lieux, le chef Donnacona fera preuve de délicatesse en s’assurant que son invité évite de mettre le pied dans de la bazumba…  On peut d’ailleurs voir notre héros, songeur, sur le chemin du retour, faisant enfin le lien entre bazumba et pommes de route.  Il s’en remettra.

Malgré le riche potentiel de la Nouvelle-France,  les souverains Français auront, l’un après l’autre, fait preuve d’un manque d’enthousiasme navrant pour cette colonie, perdant celle-ci aux mains de sa rivale britannique.  Il aura fallu attendre 4 siècles pour voir enfin un chef d’État français débarquer et dans un souci de redonner, mettre un peu, beaucoup, le feu aux poudres.

1967.’Vive le Québec, vive le Québec… libre!’’, de s’exclamer Charles de Gaulle, président de la République française, du haut du balcon de l’Hôtel de Ville de Montréal, provocant le délire dans la foule massée, alors que ses hôtes, le maire Jean Drapeau et le premier ministre Daniel Johnson sont momentanément frappés d’une arythmie.

deGaulleMtl

Il ne devait que saluer la foule, mais un micro, branché, avait malencontreusement été oublié là.  Sacré Charles!…

Patriotes

Bonne fête des Patriotes!  Au moment de mettre en ligne, il m’a été impossible de vérifier si l’équipe viendrait nous rendre visite.  De toute façon, avec le quart Tom Brady en pénitence, ça aurait quelque peu dilué les festivités.  Un dégonflement, quoi.

Patriots1642. Bonne fête, Montréal! Engagés par Jérôme le Royer, sieur de La Dauversière, chef de la Société Notre-Dame de Montréal, Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance fondent Ville-Marie.

1896. Comme c’est la tradition, c’est jour (au calendrier julien) de grandes festivités pour les cérémonies de couronnement de l’empereur Nicholas II de Russie et de son impératrice d’épouse Alexandra Feodorovna.

220px-Coronation_of_Nicholas_II

Le bon peuple est convié à la fête qui se déroulera dans le champ de Khodynka,  un terrain vague près de Moscou.  En plus de spectacles divers, on y distribuera à tous un gobelet souvenir de métal émaillé sur lequel sont gravées les initiales de Nick et Alex, le couple royal, ainsi qu’un lunch comprenant saucisson, noisettes, raisins secs et figues.

220px-Gobelet-Khodynka-reproduction

Les organisateurs, ne se formalisant guère de l’état lamentable du terrain, avec son ravin creusé pour l’extraction de sable pour l’entretien des rues moscovites et la présence de puits inadéquatement colmatés datant de l’Exposition Française de 1891, auront omis de faire les correctifs de base avant l’évènement.

La foule commence à se masser aux abords du site dès la veille.  À minuit, déjà estimée  à 200 000, elle doublera avant l’aube.  Or, l’accès n’étant prévu que pour 10h00, on s’impatiente, tels des parents frustrés lors d’un cocothon lavalois.  Les préposés à la distribution de gobelets et à l’accès paniquent et commencent à lancer les gobelets sur la foule frustrée qui déferle sur le site, convergeant vers une série de cabanes où la bouffe gratos les attend.  C’est ici que le ravin et les puits commencent à accueillir les premiers de cet afflux compact à y tomber et trébucher, piétinés à mort par les suivants, ne pouvant les éviter.  Au final, le bilan sera de 1 389 morts et presque autant de blessés.

Cette tragédie de début de règne, où selon la perception populaire, l’empereur serait resté insensible à l’incident, laissera un goût amer dans la bouche de la population russe.

Immobilier & dérapes

1626. Pieter Minnewit (ou Pierre Minuit), le nouveau gouverneur de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, fraîchement arrivé d’Europe, complète les négociations avec le chef Seyseys de la tribu des Lénapes (Loups) pour l’acquisition de l’ile de Manhattan, pour l’équivalent de 60 florins néerlandais de bébelles,  sûrement achetés d’un Dollarama du vieux continent.

The_Purchase_of_Manhattan_Island

Fait cocasse, les Lénapes sont eux-mêmes des visiteurs venus pour chasser et pêcher sur l’île, vivant plutôt sur l’autre rive de l’East River, dans ce qui serait aujourd’hui Brooklyn.  Ça s’avère donc  au premier abord être une transaction gagnant-gagnant, alors que Minuit croit avoir fait le deal du siècle avec l’équivalent de 24$ en breloques et cossins divers en échange d’une île, pendant que Seyseys est mort de rire d’avoir reçu tous ces beaux cadeaux pour simplement avoir été au bon endroit au bon moment.

Or, les vrais occupants de l’île, les Wecquaesgeek de la Nation Wappinger, une autre tribu de la famille algonquine, proches de la Nation Lénape-Deslaware, seront furieux d’être passés pour les cocus dans la transaction.  Ceux-ci feront la vie dure aux colons pendant quelques années, jusqu’à ce qu’on leur concède également des cadeaux, tout en prenant soin de les expulser, car si l’entente originale avec les Lénapes pouvait implicitement inclure une cohabitation pacifique, les ententes subséquentes avec les Wecquaesgeek seront des ventes fermes, donc finales.  Ouste, décrisse!…  La morale?  Les Hollandais auront appris à la dure qu’une recherche préalable de titres de propriété leur aurait épargné bien des soucis.

1682. Ce 6 mai s’avère être une journée fertile dans le merveilleux monde de l’immobilier. En effet, malgré les rénovations faites au Louvre, Louis XIV, n’en pouvant plus de l’inhospitalité et de l’insalubrité de Paris, complète aujourd’hui le transfert de ses quartiers, déjà annoncé en 1678, ainsi que le siège du gouvernement à Versailles.  Un chantier qui aura occupé plus de 36 000 ouvriers.

LouisXIV  Versailles

Peut-être que Denis 1er, pour échapper à l’insalubrité, les nids-de-poule, l’anarchie des entraves routières et les terrasses de restos non conformes du centre-ville de Montréal, pourrait imiter le Roi-Soleil pour quelques années en déménageant ses pénates?  Non pas à la Place Versailles, mais pourquoi pas à la chic Hélène de Champlain?…

Coderre  Helene de Champlain

1988. Doughnutgate : suspension de Jim Schoenfeld, coach des Devils du New Jersey, pour avoir suggéré à l’arbitre Don Koharski ‘’d’aller manger un autre beigne, mon gros p…’’. Voici qu’on revit ces jours-ci un autre incident (le Fadeldidedigate?), cette fois-ci impliquant l’attaquant du Canadien Brandon Prust et l’arbitre Brad Watson.  On se doit de rester poli avec les zèbres, les amis…

Héliogabale

222. Fin tragique pour le jeune empereur romain Marcus Aurelius Antoninus Augustus(ou Héliogabale) et sa mère Julia Soaemias, assassinés par la garde prétorienne. Cette unité d’élite de l’armée romaine, frustrée et se sentant trahie par ce pervers excentrique (et sa mère dominatrice), se révoltera, transférant son allégeance vers celui déjà pressenti pour sa succession, le p‘tit cousin Sévère Alexandre.

Elagabalo_(203_o_204-222_d.C)_-_Musei_capitolini_-_Foto_Giovanni_Dall'Orto_-_15-08-2000

Au moment de son décès, Héliogabale, alors âgé de 18 ans, n’aura occupé le poste d’empereur que pendant quatre ans.  Il aura quand même eu le temps de marier (et divorcer) cinq femmes, tout en se bâtissant une solide réputation de party animal avec orgies multiples et frasques transgenres et transsexuelles.  Les potineux de l’époque évoqueront même sa relation amoureuse avec son chauffeur, le bel esclave blond Hiéroclès, pour qui il affirmera être fièrement sa maîtresse, son épouse, sa reine.

Pauvre Héliodégradable, ce p’tit incompris, comme l’aurait sagement affirmé Claudius Poirius, aurait dû finir son école secondaire.  On notera d’ailleurs le contraste entre lui et son successeur Sévère Alexandre, de toute évidence moins drôle, à l’éducation soignée malgré ses 13 ans.

1986. Puisque l’anecdote ci-haut se passait à Rome, profitons du moment pour souligner que c’est le millionième jour depuis la fondation de la ville éternelle, soit le 21 avril 753 avant JC.

65px-Coat_of_arms_of_Rome.svg    100px-Armoiries_de_Montréal.svg

Si mes calculs s’avèrent, Montréal n’en serait aujourd’hui (2015) qu’au jour 136 171 de son existence depuis sa fondation, le 17 mai 1642, ou 371 avant DC (Denis Coderre). Pour atteindre le même cap, il faudra donc patienter jusqu’au 6 avril 4380, avec une marge d’erreur possible de quelques jours.  Imaginez, si les futures incarnations du pont Champlain maintenaient une espérance de vie équivalente à l’original, soit de 60 ans, il faudrait en inaugurer 39 autres pour atteindre la cible.  À moins qu’une entreprise fruitée n’ait développé un bidule permettant la téléportation d’ici là.  On s’entend aussi qu’il est encore un peu tôt pour former un comité des célébrations du Millionième, mais on aurait demandé à Yves  Corbeil de noter la date dans son agenda…

2014-07-14

Après l’incident impliquant le Marquis de Sade il y a à peine 12 jours, La Bastille fait encore la manchette, ce 14 juillet 1789, étant prise d’assaut par le peuple parisien.  Son attrait n’est pas pour les sept ‘’pensionnaires’’ qui y restent – ils y seront d’ailleurs libérés – mais plutôt pour sa cache de poudre, pour alimenter les armes pillées le matin même aux Invalides.   La Révolution Française est bien entamée.  Bonne fête, les cousins!

Abolition de la peine de mort au Canada, ce 14 juillet 1976.  Il y aura eu un total de 710 pendaisons au fil des ans. En fait, la dernière exécution, un programme double mettant en vedette Arthur Lucas & Ronald Turpin dans une prison de Toronto, remontera au 11 décembre 1962.

Ce 14 juillet 1987, des orages et pluie torrentielle s’abattent sur Montréal.  Les précipitations de près de 100 cm en à peine deux heures causeront entre autres la transformation de l’autoroute Décarie en lagune.  Tiens, ça serait peut-être une inspiration pour la nouvelle administration municipale; imaginez un cours d’eau traversant la ville, avec transport en commun fluvial, croisières en bateau-mouche et balades en gondole.

Le même soir, en un endroit un peu plus sec (Oakland), Tim Raines des Expos frappe un triple bon pour 2 points en 13ième manche pour procurer la victoire à l’équipe de la Nationale 2-0 sur la ligue Américaine lors du match des étoiles du baseball.  Il se voit d’ailleurs attribuer le titre du joueur le plus utile (MVP).  N’y avait-il pas une rumeur de déménagement potentiel du club d’Oakland récemment?…

163 jours!

2014-07-09

Marcus Maecilius Flavius Eparichius Avitus est proclamé empereur romain, ce 9 juillet 455. Il remplace Pétrone Maxime qui a malencontreusement été massacré à Rome, en tentant de fuir pendant l’invasion des Vandales de Genséric.  N’ayant pu être reconnu par les Romains d’Italie, ni débarrasser Rome des Vandales, Avitus ne tiendra le coup qu’une quinzaine de mois.  Dur, dur, la job de boss dans l’empire Romain; au moins, Pauline aura réussi à faire 18 mois…

Montréal en flammes!  Après le centre des affaires le 7 juin, c’est le Faubourg Saint-Laurent, près de 45 pâtés de maisons, qui est rasé le 8 juillet 1852. Après quelques heures d’accalmie, ça reprend de plus belle le lendemain, 9 juillet, cette fois dans un entrepôt de foin au Champ-de-Mars.  Tout entre Saint-Denis, Craig, Saint-Laurent et Mignone y passe, soit environ le quart de la ville.  Avoir su à l’époque, ils auraient pu en profiter pour y ériger le CHUM…

Le 9 juillet 1872, John F. Blondell devient le père du beigne troué, grâce au brevet pour son ‘’Improved Doughnut Cutter’’ qui retire automatiquement la pâte du centre.  Mais qu’advient-il de cette perte, me demandez-vous?  Il faudra attendre jusqu’en 1976 avant qu’un illuminé chez Tim Horton commercialise les trous de beignes, ou Timbits.  On ne peut arrêter l’évolution!

Les anniversaires pour ce 9 juillet : Daniel Guggenheim, John Paul Getty II, Orenthal James (OJ) Simpson, Margie Gillis, Tom Hanks, Elizabeth Steppan, Courtney Love…

168!